Norvège : Un imam suspendu après la découverte de déclarations antisémites
Rechercher

Norvège : Un imam suspendu après la découverte de déclarations antisémites

Le directeur de la branche de sensibilisation d'un groupe musulman modéré a été suspendu après avoir révélé des années de déclarations antisémites publiées sur Facebook

L'imam norvégien Noor Ahmad Noor. (Crédit : Kirkelig Dialogsenter via JTA)
L'imam norvégien Noor Ahmad Noor. (Crédit : Kirkelig Dialogsenter via JTA)

JTA – Un imam musulman norvégien qui a dirigé des projets de dialogue interconfessionnel a été suspendu après la découverte de déclarations antisémites sur Facebook, notamment sur la façon dont les Juifs sont dangereux et « devraient être tués » – des publications sur plusieurs années.

La branche norvégienne de Minhaj-ul-Quran, une organisation musulmane internationale considérée comme modérée et orientée vers la sensibilisation, a suspendu Noor Ahmad Noor pour une durée indéterminée lundi, suite à un exposé publié la semaine dernière par le journal Vartland sur ses déclarations antisémites.

Noor a occupé pendant des années le poste de directeur de la branche.

La police a ouvert une enquête sur ses propos.

Dans un post de 2019, Noor a écrit que les Juifs « mettent le monde en danger » et qu’il est « nécessaire de les tuer. »

Dans une courte déclaration aux médias norvégiens, Noor a dit : « Mes posts ont été publiés par frustration suite aux attaques à Gaza. Des enfants et des femmes innocents ont été tués. Mes critiques et ma frustration auraient dû être dirigées contre le régime. Et non contre un groupe de personnes. Je m’excuse. »

En tant que directeur de Minhaj-ul-Quran, il a participé à des réunions et à des projets avec de hauts responsables du gouvernement, notamment des ministres et Ivar Flaten, chef du Centre de dialogue de l’Église à Drammen, la ville norvégienne où Noor vit.

Flaten a d’abord défendu Noor, s’adressant au site Web Vartland, en faisant valoir que le dialogue se produit dans les désaccords, mais a depuis qualifié les remarques « d’inacceptables, de choquantes. »

Dans une déclaration, Minhaj-ul-Quran a écrit : « Ce sont des attitudes et des valeurs pour lesquelles nous avons une tolérance zéro en tant que communauté religieuse. C’est contraire à ce pour quoi nous travaillons depuis des décennies. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...