Nouveau coup dur pour Netanyahu, un panel formera des commissions de la Knesset
Rechercher

Nouveau coup dur pour Netanyahu, un panel formera des commissions de la Knesset

Miki Zohar (Likud) admet que la commission des Arrangements nommera les commissions temporaires et 4 vice-présidents de la Knesset, renforçant le contrôle des partis anti-Netanyahu

Le député du Likud Miki Zohar lors d'une réunion de la commission des affaires intérieures à la Knesset à Jérusalem, le 20 février 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)
Le député du Likud Miki Zohar lors d'une réunion de la commission des affaires intérieures à la Knesset à Jérusalem, le 20 février 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)

Un allié clé du Premier ministre Benjamin Netanyahu a admis dimanche que les commissions de la Knesset seront dotées de personnel sur la base d’une proposition soumise par le bloc de partis cherchant à évincer le Premier ministre.

Le député du Likud Miki Zohar, qui préside la commission des Arrangements qui contrôle l’agenda législatif du nouveau Parlement jusqu’à la formation d’un gouvernement, a déclaré que son groupe se réunirait lundi matin pour voter sur la proposition du « bloc du changement ».

Les options de Zohar étaient limitées après une défaite cuisante la semaine dernière, lors de laquelle la Knesset a voté contre la proposition du Likud concernant la composition de la commission des Arrangements et a adopté une contre-proposition des partis anti-Netanyahu connus sous le nom de « bloc du changement », dirigé par Yesh Atid.

En conséquence, Zohar n’a pas le nombre de membres du groupe qu’il dirige pour adopter automatiquement les propositions souhaitées par le bloc pro-Netanyahu.

La semaine dernière, plutôt que de permettre un vote sur la proposition du bloc du changement concernant la création de commissions parlementaires et de députés auprès du président de la Knesset, Zohar a simplement ajourné le groupe, suscitant le tollé des législateurs de gauche.

Mais reconnaissant de toute évidence que le bloc pro-Netanyahu ne dispose pas des voix nécessaires pour faire passer une proposition alternative, Zohar a accepté de soumettre le plan du bloc du changement à un vote.

La proposition prévoit la nomination de quatre députés au président de la Knesset, Yariv Levin, lundi : trois du « bloc du changement » et un seul du Likud.

La commission des Arrangements créera également des commissions parlementaires temporaires. Orna Barbivai, membre du parti Yesh Atid, présidera la commission des Affaires étrangères et de la Défense, tandis que Moshe Gafni, du parti de droite ultra-orthodoxe Yahadout HaTorah, dirigera la commission des Finances. Conformément à la loi, 17 membres siègeront dans chaque commission.

La commission des Arrangements, qui, face à l’impasse politique actuelle, est devenue de plus en plus influente, compte 33 députés – 16 du bloc du changement, 14 du bloc dirigé par Netanyahu, un pour le parti islamiste Raam et deux pour le parti de droite Yamina, dirigé par Naftali Bennett.

Le dirigeant de Raam, Mansour Abbas, dont le vote a été déterminant pour la victoire du bloc du changement, a décidé de ne pas soutenir le Likud après avoir appris l’existence d’un accord de dernière minute avec le parti Yamina qui lui donnerait un siège supplémentaire au sein de la commission en échange de son soutien à la proposition, selon plusieurs informations des médias israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...