Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

Nouvelles frappes américaines contre les Houthis au Yémen

Des drones et missiles ont été "identifiés dans les zones du Yémen contrôlées par les Houthis" et représentaient "une menace imminente" pour la navigation, selon le CENTCOM

Photo d'illustration : Cette image fournie par l'US Navy montre un avion lancé depuis l'USS Dwight D. Eisenhower (CVN 69) lors d'opérations de vol en mer Rouge, le 22 janvier 2024. (Crédit : Kaitlin Watt/US Navy via AP)
Photo d'illustration : Cette image fournie par l'US Navy montre un avion lancé depuis l'USS Dwight D. Eisenhower (CVN 69) lors d'opérations de vol en mer Rouge, le 22 janvier 2024. (Crédit : Kaitlin Watt/US Navy via AP)

Les Etats-Unis ont annoncé avoir mené des frappes jeudi visant quatre drones de surface et sept missiles de croisière « prêts à être lancés contre des navires en mer Rouge » par les rebelles Houthis du Yémen.

Ces drones et missiles ont été « identifiés dans les zones du Yémen contrôlées par les Houthis » et représentaient « une menace imminente » pour la navigation, a déclaré le Commandement militaire des Etats-Unis pour le Moyen-Orient (Centcom) sur X.

L’armée américaine avait confirmé plus tôt avoir réalisé de nouvelles frappes mercredi sur des sites des Houthis, un mouvement proche de l’Iran. Les forces américaines avaient mené des « frappes d’autodéfense contre deux systèmes mobiles de missiles antinavires prêts à être lancés contre des navires en mer Rouge », avait déclaré le Centcom.

Plus tard le même jour, elles avaient encore conduit « une seconde frappe contre un système mobile de missile de croisière sol-sol prêt à être lancé », avait ajouté la même source.

L’agence de presse des Houthis, Saba, avait rapporté mardi ce que les rebelles estimaient être de nouvelles frappes américano-britanniques dans la province de Hodeida (ouest).

Les frappes avaient ciblé la zone de Ras Issa dans la ville de Souleif, selon Saba, et un employé d’une raffinerie de cette localité, Alaa, avait assuré à l’AFP avoir entendu deux explosions.

Depuis novembre, les rebelles Houthis disent viser les navires en mer Rouge et dans le golfe d’Aden qu’ils estiment liés à Israël, en « solidarité » avec les Palestiniens de la bande de Gaza, où la guerre oppose Israël et le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas.

Leurs attaques ont contraint de nombreux armateurs à suspendre le passage par cette zone où transite 12% du commerce mondial.

Premier allié d’Israël, Washington, qui a annoncé désigner les Houthis à nouveau comme une entité « terroriste », a mis en place en décembre une coalition multinationale afin de « protéger » le trafic maritime.

Cette coalition n’ayant pas permis jusque-là un arrêt des attaques, les forces américaines et britanniques ont mené plusieurs frappes sur le Yémen depuis mi-janvier.

Les Houthis contrôlent une bonne partie du Yémen, après près d’une décennie de guerre dans ce pays pauvre de la péninsule arabique, lui aussi confronté à une grave crise humanitaire.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.