Rechercher

Nouvelles nominations au sein de l’armée israélienne

Le général de division Aviv Kochavi et le général de division Muni Katz ont été promus au cours d'une cérémonie intime à Tel Aviv

Le chef d'état-major adjoint, le général Aviv Kochavi Golan,  serre la main du chef d'état-major de l'armée israélienne, Gadi Eizenkot, lors d'une cérémonie au quartier général de l'armée, Tel Aviv, le 11 mai 2017 (Crédit : unité du porte-parole de l'armée israélienne)
Le chef d'état-major adjoint, le général Aviv Kochavi Golan, serre la main du chef d'état-major de l'armée israélienne, Gadi Eizenkot, lors d'une cérémonie au quartier général de l'armée, Tel Aviv, le 11 mai 2017 (Crédit : unité du porte-parole de l'armée israélienne)

Le général de division Aviv Kochavi a été promu chef d’état-major adjoint lors d’une petite cérémonie aux quartiers généraux de l’armée à Tel Aviv.

Kochavi, qui a précédemment occupé le poste de chef du Commandement du Nord, succède au général de division Yair Golan, qui quitte l’armée après 37 ans de service, pour reprendre « des études universitaires », a indiqué l’armée dans un communiqué.

Golan avait fait des vagues en Israël l’année dernière lors discours pour la Journée du Souvenir de l’Holocauste quand il avait comparé les aspects de la société israélienne avec l’Allemagne avant la Seconde Guerre mondiale. Son discours a agrandi la faille entre le ministre de la Défense de l’époque, Moshe Yaalon, qui a défendu Golan, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a dénoncé ce discours.

Au cours du même évènement, le général de division Muni Katz a été promu général de brigade et prend les commandes du Depths Corps de l’armée, une unité secrète de l’armée, chargée des opérations au-delà des frontières d’Israël.

Katz remplacera le général de division Tal Russo, qui occupe cette fonction en tant que réserviste depuis février 2015.

Le chef d’état-major Gadi Eizenkot et le ministre de la Défense Avigdor Liberman ont assisté à la cérémonie, qui a eu lieu dans la salle de conférence d’Eizenkot.

De gauche à droite, le ministre de la Défense Avigdor Liberman, le général de division Tal Russo, le général de division Yair Golan, le chef d’état-major Gadi Eisenkot, le général de divison Aviv Kochavi et le général de division Muni Katz lors d’une cérémonie aux quartiers généraux de l’armée à Tel Aviv, le 11 mai 2017. (Crédit : Unité du porte-parole de l’armée israélienne)
De gauche à droite, le ministre de la Défense Avigdor Liberman, le général de division Tal Russo, le général de division Yair Golan, le chef d’état-major Gadi Eisenkot, le général de divison Aviv Kochavi et le général de division Muni Katz lors d’une cérémonie aux quartiers généraux de l’armée à Tel Aviv, le 11 mai 2017. (Crédit : Unité du porte-parole de l’armée israélienne)

« L’élément humain est l’aspect le plus important de l’armée, et quand je regarde les personnes présentes dans cette salle, je suis calme. L’élément humain ici aujourd’hui n’a pas d’équivalent dans aucune autre armée », a s’est réjoui Liberman.

Kochavi, 53 ans, a également été le chef de l’Intelligence militaire pendant la guerre de Gaza en 2014 et a occupé d’autres postes de haut niveau, dont le poste de commandant de la Brigade des parachutistes. Il a longtemps été considéré comme une étoile montante de l’armée, bien que ses efforts au cours de l’opération à Gaza aient été critiqués dans un rapport du contrôleur d’état publié en février.

Russo, qui a dirigé le Commandement du Sud lors de la campagne de Gaza à 2012, est élément rare de l’armée israélienne, car il a obtenu son grade d’officier grâce à une action courageuse en temps de guerre au lieu de le recevoir pendant sa formation d’officier, comme c’est le cas habituellement.

Le chef d'état-major de l'armée israélienne, Gadi Eizenkot, en train d'accrocher les galons de Muni Katz, qui a été promu général lors d'une cérémonie au quartier général de l'armée, Tel Aviv, le 11 mai 2017 (Crédit : Unité des porte-parole de l'armée israélienne)
Le chef d’état-major de l’armée israélienne, Gadi Eizenkot, en train d’accrocher les galons de Muni Katz, qui a été promu général lors d’une cérémonie au quartier général de l’armée, Tel Aviv, le 11 mai 2017 (Crédit : Unité des porte-parole de l’armée israélienne)

Son remplaçant, Katz, était auparavant responsable du Centre de formation des forces terrestres, mais faisait également partie de l’équipe qui a créé le Corps de la profondeur en 2011, sous la direction du chef d’état-major de l’armée de l’époque, Benny Gantz.

« Recevoir le rang [de général], rejoindre l’assemblée de l’état-major et prendre le commandement du Corps de la profondeur est une chose très excitante, quelque chose qui me donne de la fierté et une grande satisfaction mais qui porte avec elle ma grande dette de ma responsabilité. Cela représente pour moi un sentiment de fermer une boucle », a déclaré Katz.

Golan, qui a été l’adjoint d’Eizenkot depuis 2014, a salué le chef d’état-major pour avoir mené l’armée « avec une grande sagesse », pour son courage et pour sa « capacité extraordinaire de trier le bon grain de l’ivraie ».

Le chef d'état-major adjoint sortant, le général Yair Golan, qui serre la main du chef d'état-major de l'armée israélienne, Gadi Eizenkot, lors d'une cérémonie au quartier général de l'armée, Tel Aviv, le 11 mai 2017 (Crédit : Unité de la porte-parole de l'armée israélienne)
Le chef d’état-major adjoint sortant, le général Yair Golan, qui serre la main du chef d’état-major de l’armée israélienne, Gadi Eizenkot, lors d’une cérémonie au quartier général de l’armée, Tel Aviv, le 11 mai 2017 (Crédit : Unité de la porte-parole de l’armée israélienne)

Dans son discours, le chef de l’armée a salué les quatre hommes pour leur contribution à la sécurité d’Israël au fil des ans.

« Je tiens à remercier quatre commandants merveilleux : Yair, que je considère comme l’épithète du commandant professionnel, curieux, pragmatique et courageux, Aviv, un commandant superbe et fort, un homme de pensées et d’actes, comme nous l’avons vu dans toutes vos positions [que vous avez occupé], est maintenant prêt pour sa tâche, après avoir dirigé le Commandement du Nord », a déclaré Eizenkot.

« Muni, qui est promu au rang de général pour commander le corps de la profondeur, qui est considéré comme une nécessité fonctionnelle de l’armée. Et je vous remercie, Tal, pour votre contribution, pour vos actions, votre long service et en particulier pour ce que vous avez fait depuis que vous avez quitté le Commandement du Sud [en 2013] et ce que vous avez fait à votre façon », a salué Ezeinkot.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...