298 porteurs du coronavirus en Israël
Rechercher

298 porteurs du coronavirus en Israël

Netanyahu dit que les transports publics continueront ; Kahlon annonce des mesures pour aider les entreprises et assouplir les conditions d'octroi des allocations de chômage

  • Un employé de l'hôpital portant un masque et un équipement de protection montre un écouvillon, un coton-tige pour prélever un échantillon buccal, utilisé dans une structure d'urgence temporaire installée en dehors du service des accidents et des urgences, où tout nouvel arrivant présentant de nouveaux symptômes suspects de coronavirus sera testé, à l'hôpital de Brescia, en Lombardie, le 13 mars 2020. (Crédit : Miguel MEDINA / AFP)
    Un employé de l'hôpital portant un masque et un équipement de protection montre un écouvillon, un coton-tige pour prélever un échantillon buccal, utilisé dans une structure d'urgence temporaire installée en dehors du service des accidents et des urgences, où tout nouvel arrivant présentant de nouveaux symptômes suspects de coronavirus sera testé, à l'hôpital de Brescia, en Lombardie, le 13 mars 2020. (Crédit : Miguel MEDINA / AFP)
  • Une femme porte un masque pour se protéger du coronavirus au marché Mahane Yehuda, à Jérusalem, le 15 mars 2020. (Nati Shohat/Flash90)
    Une femme porte un masque pour se protéger du coronavirus au marché Mahane Yehuda, à Jérusalem, le 15 mars 2020. (Nati Shohat/Flash90)
  • Un homme passe devant des magasins et des restaurants fermés à Tel Aviv, le 15 mars 2020. (Miriam Alster/FLASH90)
    Un homme passe devant des magasins et des restaurants fermés à Tel Aviv, le 15 mars 2020. (Miriam Alster/FLASH90)
  • Des Israéliens portant un masque par crainte du coronavirus font la queue devant la poste centrale du centre ville de Jérusalem le 15 mars 2020 (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
    Des Israéliens portant un masque par crainte du coronavirus font la queue devant la poste centrale du centre ville de Jérusalem le 15 mars 2020 (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
  • Des employés d'une société privée désinfectent un guiche de banque, 
 pour limiter la propagation du coronavirus, à Beyrouth, au Liban, le 15 mars 2020. (Crédit : ANWAR AMRO / AFP)
    Des employés d'une société privée désinfectent un guiche de banque, pour limiter la propagation du coronavirus, à Beyrouth, au Liban, le 15 mars 2020. (Crédit : ANWAR AMRO / AFP)
  • Un travailleur désinfecte la Knesset le 15 mars 2020. (Crédit : Adine Wolman / Bureau du porte-parole de la Knesset)
    Un travailleur désinfecte la Knesset le 15 mars 2020. (Crédit : Adine Wolman / Bureau du porte-parole de la Knesset)
  • Un touriste porte un masque de protection contre le coronavirus lors de sa visite du mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 27 février 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)
    Un touriste porte un masque de protection contre le coronavirus lors de sa visite du mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 27 février 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Le Times of Israël en français suit pour vous les événements liés au coronavirus en Israël et dans le monde :

Covid-19 : 42 nouveaux cas en Israël – 255 en tout, dont 5 dans un état grave

Le ministère de la Santé a fait état lundi de 42 nouveaux cas de Covid-19 en Israël, ce qui porte le total à 255.

Parmi les personnes contaminées par le virus, 90 % – 228 sur 255 – présentent des symptômes légers, et 13 sont dans un état modéré, et 5 sont gravement malades, selon le ministère.

Quatre autres personnes ne présentent plus aucun symptôme et sont en voie de guérison, selon le ministère.

Bennett aux fonctionnaires : « brisez les règles » si besoin

Le ministre de la Défense Naftali Bennett a appelé les fonctionnaires à « enfreindre les règles » et à « faire des concessions » si nécessaire afin de lutter contre la propagation du coronavirus.

« Nous sommes dans l’urgence et devons travailler au plus vite afin de devancer le coronavirus à tout prix. C’est pourquoi : Si nécessaire, enfreignez délibérément les règles ! Prenez des raccourcis », a déclaré M. Bennett.

Le ministre de la Défense s’est fait l’écho des commentaires faits hier par le responsable de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Mike Ryan, qui a averti que les autorités devraient travailler rapidement plutôt que de rechercher la perfection.

Le ministre de la Défense Naftali Bennett fait une déclaration aux médias dans l’implantation d’Ariel en Cisjordanie, le 26 janvier 2020. (Sraya Diamant/Flash90)

Selon M. Bennett, les fonctionnaires devraient acheter tous les équipements nécessaires pour lutter contre le virus sans avoir à passer par les voies habituelles pour garantir les coûts les plus bas.

« Si vous êtes convaincus qu’il faut faire quelque chose, n’hésitez pas. N’ayez pas peur de faire une erreur. Nous ferons tous des erreurs. C’est une situation nouvelle que nous ne maîtrisons pas. La pire erreur que vous puissiez faire est de ne rien faire », a-t-il ajouté.

Accouchement d’une femme atteinte du coronavirus à Jérusalem

Une mère et son bébé ont été séparés immédiatement après la naissance après que la femme a été testée positive au coronavirus à l’hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem, selon un porte-parole du centre médical.

La femme avait été mise en quarantaine à domicile et a été amenée dans une unité de confinement spécialisée – loin de la salle d’accouchement normale et dotée de deux sages-femmes en tenue de protection – lorsqu’elle a commencé le travail, a expliqué le porte-parole de l’hôpital.

Après la naissance du bébé, les tests ont révélé que la mère, âgée de 35 ans, était effectivement porteuse du virus, ce qui a nécessité son transfert dans le service de confinement de l’hôpital avec d’autres patients atteints de coronavirus, pendant que l’enfant était évacué.

« La mère est entourée de l’amour et de la chaleur du personnel. Pendant son hospitalisation, des photos du nouveau-né lui ont été envoyées, celui-ci étant entouré d’amour et d’une attention constante. Elle est même mise au courant directement par téléphone par le médecin qui le suit », a indiqué l’hôpital.

« Il ne fait aucun doute que ce ne sont pas des jours faciles pour elle, mais il était de la plus haute importance qu’elle retrouve son bébé lorsqu’elle sera en bonne santé. Ensemble, nous allons surmonter ces jours compliqués et difficiles », a déclaré le porte-parole.

3 700 soldats israéliens en quarantaine, dont un général

L’armée israélienne a annoncé qu’elle renforçait les restrictions imposées aux soldats afin d’éviter que le coronavirus n’affecte l’armée. Tsahal interdit aux soldats de quitter ce que l’on appelle des « bases fermées » et contrôle la température de toute personne visitant des bases avec des équipements sensibles.

Le porte-parole de l’armée israélienne Hidai Zilberman a dit à des journalistes qu’environ 3 700 soldats sont actuellement quarantaine, dont un général.

L’armée a mis en place des équipements de communication spécialisés pour un nombre non spécifié d’officiers haut-gradés – colonels et au-dessus – qui sont actuellement en quarantaine.

Les soldats seuls – ces soldats qui ne sont pas soutenus financièrement par leurs parents ou qui n’ont pas de famille dans le pays – actuellement quarantaine sont hébergés dans une résidence de l’armée dans la ville côtière de Givat Olga, a déclaré Zilberman.

Le porte-parole a déclaré que l’objectif principal de Tsahal est de limiter les contacts entre les soldats et les civils et entre les soldats eux-mêmes.

Des soldats de l’unité Sky Riders de Tsahal travaillent sur un drone Skylark lors d’un exercice sur une photo non datée. (Armée israélienne)

A cet objectif, l’armée interdit à tous les soldats qui servent sur des « bases fermées » – généralement des bases d’entraînement et des avant-postes – de quitter la base au moins pour le mois prochain.

Les soldats servant sur des « bases ouvertes » qui ne dorment pas sur leurs bases, ont déjà commencé à travailler à tour de rôle afin de s’assurer que les opérations de l’armée puissent continuer sans entrave, a déclaré Zilberman.

Tsahal commencera aussi à mesurer les températures et à demander de remplir des questionnaires à toute personne visitant des « installations critiques » afin de s’assurer qu’ils ne présentent pas les symptômes du virus, a-t-il dit.

Zilberman a déclaré que l’armée continue à incorporer les nouveaux soldats comme prévu, mais qu’elle se prépare à l’éventualité que l’épidémie pourrait affecter les futures incorporations, particulièrement celle prévues pour cet été.

Ces mesures ont été prises à la suite de longues discussions entre les hauts-gradés de Tsahal et des experts dans le domaine de la médecine et de l’épidémiologie, selon le porte-parole.

Environ 700 réservistes ont été appelés à aider Tsahal dans ses efforts pour contrer le coronavirus. Ils proviennent presque tous du Commandement du front.

La razzia sur le papier toilette abasourdit un gérant de Tiv Taam

Yossi Shaliv, vice-PDG de la chaîne de supermarchés Tiv Taam, a déclaré à la Douzième chaîne qu’il n’arrive pas à comprendre la razzia sur le papier toilette de ce week-end.

« Je n’ai jamais rien vu comme ça en 30 ans, a-t-il dit devant un grand magasin à Ramat Hahayal. Il n’y a aucune pénurie de rien, et il n’y en aura pas, à part évidemment pour certains produits saisonniers ».

Contrairement à samedi soir, quand les rayons des supermarchés étaient pleins de monde et que les gens étaient à la chasse au cadie, le magasin semblait assez tranquille.

Des rayons vides dans un supermarché de Tel Aviv. Les Israéliens stockent de la nourriture alors que le gouvernement prend des précautions plus strictes contre le virus Corona, 10 mars 2020. (Yossi Zamir/FLASH90)

Le rabbin du mur Occidental demande de ne pas embrasser les pierres du mur

Des centaines de fidèles sont venus prier ce matin à l’aube pour l’office matinal au mur Occidental et se sont assurés de maintenir une distance de sécurité entre les différents groupes.

Des dizaines d’évènements de bar-mitsva sont actuellement en cours et les familles ont considérablement limité le nombre de participants.

Après un échange entre le rabbin du mur Occidental Shmuel Rabinowitz et le ministère de la Santé, il a été décidé de demander au public de ne pas embrasser les pierres du mur Occidental, afin de se plier aux pratiques d’hygiène imposées.

La prière du matin au mur Occidental, conformément aux directives du ministère de la Santé face à la pandémie de coronavirus, le 16 mars 2020. (Crédit : The Western Wall Heritage Foundation)

Le ministère de la Santé aurait réclamé un shutdown complet

Le ministère de la Santé a demandé au Premier ministre d’ordonner la fermeture complète de l’économie pour freiner la propagation u coronavirus, selon les médias israéliens.

Citant des sources israéliennes non-identifiées, la Treizième chaîne a rapporté que Netanyahu n’avait pas encore décidé d’instaurer de telles mesures, craignant les retombées économiques.

Israël a limité les rassemblements publics à 10 personnes et ordonné la fermeture des lieux de divertissement et encouragé le télétravail, mais de nombreux petits commerces restent ouverts.

344 cas du coronavirus en Israël ; 8 571 personnes testées

Le ministère de la Santé a déclaré que 344 Israéliens ont été infectés par le coronavirus, dont huit touristes, une augmentation majeure du nombre de cas confirmés.

Plus tôt dans la journée, le ministère a déclaré que 255 personnes avaient contracté la maladie.

L’augmentation semblait provenir d’une augmentation du nombre de tests réalisés par les autorités sanitaires.

Selon le ministère, 8 571 personnes ont été testées.

— Judah Ari Gross

Virus : un mort à Bahreïn, le premier dans les pays arabes du Golfe

Une femme est morte à Bahreïn du nouveau coronavirus, a annoncé lundi le ministère de la Santé, le premier décès lié à la maladie enregistré dans les six pays arabes du Golfe.

La femme, de nationalité bahreïnie et âgée de 65 ans, souffrait de problèmes de santé préexistants, a précisé le ministère sur Twitter.

Près de 1 000 cas de contaminations ont été recensés à ce jour dans les six monarchies arabes du Conseil de coopération du Golfe (CCG) -Bahreïn, Arabie saoudite, Qatar, Koweït, Oman et Emirats arabes unis. Le pays le plus touché est le Qatar, avec 401 cas.

La plupart des personnes infectées à Bahreïn -214 au total- revenaient d’un voyage en Iran, pays situé sur l’autre rive du Golfe et où plus de 850 personnes sont mortes du Covid-19.

Face aux craintes d’une forte propagation du virus, ces six pays ont fermé pratiquement tous les lieux de loisirs et suspendu les liaisons aériennes.

Les Emirats arabes unis ont fermé lundi l’accès des visiteurs à la très prisée terrasse de Burj Khalifa, située à 555 mètres du sol dans la plus haute tour du monde, dans le centre de Dubaï.

L’Arabie saoudite a de son côté demandé aux employés du secteur public de ne pas se rendre à leurs lieux de travail jusqu’à la fin du mois de mars.

Le Koweït a pris les mesures les plus strictes jusqu’ici, en bouclant quasiment tous les espaces publics.

Coronavirus : Ankara ferme ses 90 000 mosquées aux prières collectives

La Turquie a annoncé lundi la suspension jusqu’à nouvel ordre des prières collectives dans ses mosquées, y compris la grande prière du vendredi, afin de limiter le risque de propagation du nouveau coronavirus.

« Il est devenu nécessaire de suspendre les prières collectives dans les mosquées », a déclaré le chef de l’autorité turque des affaires religieuses, Ali Erbas.

M. Erbas a indiqué que les quelque 90 000 mosquées de Turquie resteraient néanmoins ouvertes pour permettre aux fidèles de « prier de façon individuelle », s’ils le souhaitent.

La Turquie a multiplié ces derniers jours les mesures visant à contenir la propagation du Covid-19 sur son sol. Officiellement, 18 personnes sont infectées.

Dimanche, les autorités turques ont mis en quarantaine des milliers de pèlerins revenant d’Arabie saoudite.

Erreur du ministère de la Santé sur la récente mise à jour du nombre de porteurs

Le ministère de la Santé dit qu’en raison d’un problème technique avec son application, la mise à jour du nombre de coronavirus qu’il vient de signaler n’est pas exacte.

Le ministère a annoncé qu’il enverrait bientôt un numéro corrigé.

Coronavirus: l’Egypte annonce une fermeture temporaire de ses aéroports

Le Premier ministre égyptien Mostafa Madbouli a annoncé lundi la fermeture des aéroports du pays à compter de jeudi jusqu’au 31 mars, en raison de l’épidémie de Covid-19.

« Les vols seront suspendus à partir de jeudi 19 mars et jusqu’au 31 mars (…) Il s’agit de réduire le nombre d’interactions immédiates avec des touristes arrivant ou quittant l’Egypte », a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse télévisée.

Le secteur de l’aviation civile devrait perdre environ 2,25 milliards de livres égyptiennes (130 millions d’euros), a estimé le chef du gouvernement sans toutefois préciser sur quelle période de temps

Cette décision intervient quelques jours après l’annonce par le président Abdel Fattah el-Sissi de la fermeture des écoles et des universités, afin de lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

M. Madbouli a également annoncé une réduction du nombre de fonctionnaires pour les mêmes raisons, sans préciser le calendrier de mise en oeuvre de cette mesure.

Il a enjoint les Egyptiens à « ne pas prendre les choses à la légère » et à « bien rester » chez eux.

Face aux risques de panique, le Premier ministre les a également priés de ne pas faire trop de provisions, assurant qu’il n’y aurait pas de pénuries.

Dimanche, 126 cas de nouveau coronavirus ont été officiellement détectés en Egypte et deux personnes sont mortes de la maladie dans le pays.

Ces dernières semaines, plusieurs pays, dont la France, les Etats-Unis, le Liban et la Tunisie ont signalé des cas de Covid-19 chez des personnes ayant séjourné en Egypte.

Des hôtels pour les malades israéliens avec des symptômes légers de COVID-19

Le major général Tamir Yadai a indiqué que l’hôtel Dan de Tel Aviv ouvrira bientôt ses portes aux patients, suivi quelques heures plus tard par l’hôtel Dan de Jérusalem.

Un homme atteint de coronavirus tente de rompre sa quarantaine à l’hôpital

Un homme porteur du coronavirus a tenté d’échapper à la quarantaine qui lui était imposée à l’hôpital où il est soigné.

Le centre médical Wolfson à Holon a indiqué que le patient avait été diagnostiqué avec le virus après son retour d’Autriche.

« Après quatre jours d’hospitalisation, il a violemment cassé la fenêtre et a forcé les portes de la salle de quarantaine », a indiqué l’hôpital dans un communiqué. « Après l’arrivée des forces de police et avec l’aide du personnel hospitalier dévoué, le patient a été ramené dans sa chambre, puis a été conduit au service de quarantaine installé à l’hôpital ».

Selon l’hôpital, les tentatives de violation de la quarantaine mettent en danger le personnel médical et les autres patients.

Une unité de la police fera appliquer les directives du ministère de la Santé

Une unité de commandement spéciale de la police sera chargée de faire appliquer les directives du ministère de la Santé relatives au coronavirus.

La police israélienne annonce la création d’une unité de commandement spéciale qui sera chargée de faire appliquer les directives du ministère de la Santé relatives au coronavirus.

« N’oubliez jamais qu’il s’agit d’une urgence nationale et qu’il est de notre responsabilité d’être en première ligne et d’aider à protéger le bien-être, la sécurité et la santé des citoyens israéliens », a déclaré le chef de la police par intérim, Motti Cohen, dans un communiqué.

Coronavirus: l’Inde ferme tous ses monuments, dont le Taj Mahal

L’Inde va fermer au public tous ses musées et monuments, dont le fameux palais du Taj Mahal, à partir de mardi, a annoncé lundi le ministre du Tourisme Prahlad Patel.

« Tous les monuments dont l’entrée est payante et tous les musées ont reçu instruction de fermer jusqu’au 31 mars », a précisé le ministre dans un tweet.

La plupart des écoles et des lieux de loisirs, dont les cinémas, ont déjà fermé leurs portes dans ce pays de 1,3 milliard d’habitants, le second le plus peuplé au monde.

Pour l’instant, 114 cas et deux morts ont été enregistrés dans le pays.

L’Inde a déjà suspendu l’attribution de tous les visas de tourisme et va interdire tous les vols en provenance de l’Union européenne, de Turquie et de Grande-Bretagne à partir de mercredi.

Les voyageurs venant des Émirats arabes unis, du Qatar, d’Oman et du Koweït devront être placés en quarantaine pendant 14 jours à leur arrivée en Inde, a annoncé le gouvernement lundi.

Ceux en provenance de Chine, d’Italie, d’Iran, de Corée du Sud, de France, d’Espagne et d’Allemagne étaient déjà soumis à cette période de quarantaine obligatoire. Les postes frontière avec le Bangladesh ou la Birmanie ont été fermés.

La Knesset reporte un vote sur une collecte de données

Le Parlement israélien a ajourné lundi un vote relatif à la collecte par le service de sécurité intérieure de données sur les citoyens, une mesure proposée par le Premier ministre sortant Benjamin Netanyahu dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus.

M. Netanyahu avait proposé cette mesure samedi, quelques jours avant que son rival Benny Gantz ne soit désigné pour former un nouveau gouvernement.

Il avait dit souhaiter que « les technologies utilisées dans la guerre contre le terrorisme » puissent être utilisées pour lutter contre le coronavirus en Israël, où 255 cas de personnes contaminées ont été recensés.

Le gouvernement avait approuvé dimanche cette mesure.

A LIRE – Coronavirus : le gouvernement israélien autorise la surveillance des mobiles

Netanyahu dit que les transports publics continueront

Le Premier ministre a déclaré que le gouvernement approuverait des mesures « d’urgence » lui permettant d’utiliser des moyens de suivi numériques spéciaux pour suivre les personnes porteuses du virus.

Il indique que les lieux de travail du secteur public passeront à un « cadre d’urgence » et que les entreprises privées réduiront leur activité économique. Ces mesures seront en place jusqu’à Pessah, qui débute le 8 avril.

Il ajoute que les services essentiels continueront de fonctionner.

Netanyahu ajoute qu’Israël n’impose pas de shutdown général, mais peut fermer des zones spécifiques avec des cas élevés de virus.

A lire : Le ministère de la Santé pourrait confiner une banlieue contaminée de Jérusalem

Netanyahu dit que les transports publics continueront, mais il y aura des changements, sans plus de détails.

S’exprimant après Netanyahu, le ministre des Finances, Moshe Kahlon, a annoncé un certain nombre de mesures pour aider les Israéliens économiquement au milieu de l’épidémie de coronavirus.

Il s’agit notamment d’assouplir les conditions d’octroi des allocations de chômage et des subventions aux petites entreprises.

Italie : 349 décès dans les dernières 24 heures

L’Italie, le pays d’Europe qui paye le plus lourd tribut à la pandémie de coronavirus, a dépassé la barre des 2 000 morts, avec 349 décès dans les dernières 24 heures, selon le bilan publié lundi soir.

2 158 personnes ont perdu la vie, dont 1 420 dans la seule région de Milan, la Lombardie (nord). La contagion ne donne pas de signe de ralentissement, puisque les autorités sanitaires ont détecté 3 200 cas positifs supplémentaires.

Le secteur public israélien en situation d’urgence

Les nouvelles mesures clés spécifiées par Netanyahu sont les suivantes :

Pas de shutdown national, mais local dans les zones à forte incidence de contagion de coronavirus;
Le secteur public doit passer à un cadre d’urgence, d’ici Pessah, avec une réduction du personnel dans les bureaux et le reste de la main-d’œuvre renvoyée à la maison;
Le secteur privé doit passer à un cadre réduit, avec 70 % des effectifs ne venant pas travailler au bureau, dès mardi matin; les entreprises de 10 employés ou moins doivent continuer comme à l’heure actuelle, à condition que les travailleurs maintiennent la règle de la « distance sociale » de deux mètres les uns des autres;
Les services essentiels se poursuivent comme d’habitude, y compris les supermarchés;
Modifications annoncées mais non spécifiées pour les transports publics.

Après « l’incivisme » des Français, Macron restreint fortement leurs déplacements

Emmanuel Macron a pris lundi une mesure inédite dans l’histoire récente de la France en annonçant lundi une restriction sévère des déplacements de la population, parce que le pays « est en guerre » contre la pandémie du coronavirus.

Les « déplacements seront fortement réduits pour 15 jours au moins » à partir de mardi midi pour « limiter au maximum les contacts » et lutter contre l’expansion du coronavirus, a expliqué Emmanuel Macron.

Il ne sera ainsi plus possible de « retrouver ses amis ou aller au parc », et « seuls doivent demeurer les transports absolument nécessaires », « pour se soigner », faire ses courses ou encore « aller au travail quand le travail à distance n’est pas possible », a détaillé le chef de l’Etat. « Toute infraction à ces règles sera sanctionnée », a-t-il averti.

Il a aussi appelé les Français contraints de rester chez eux à être solidaires entre voisins, à appeler leurs proches et à « inventer de nouvelles solidarités » et de retrouver « le sens de l’essentiel », par exemple pour lire des livres.

Emmanuel Macron annonce en direct depuis le Palais de l’Elysée à Paris les mesures prises concernant la situation de l’épidémie de COVID-19, causée par le nouveau coronavirus, le 12 mars 2020. (Crédit : Ludovic Marin / AFP)

2 autres pensionnaires de la maison de retraite à Jérusalem contaminés

Deux nouveaux résidents de la maison de retraite Nofim à Jérusalem sont porteurs du coronavirus, ce qui porte le nombre total à huit – cinq travailleurs et trois résidents, qui ont tous été hospitalisés.

L’installation est en confinement, avec du personnel réduit et avec d’autres résidents mis en quarantaine dans leurs chambres pour éviter une nouvelle épidémie.

L’Europe ferme ses frontières, Trump admet le risque d’une récession

L’Union européenne a annoncé lundi la fermeture de ses frontières pour freiner la propagation du coronavirus, au moment où Donald Trump brandissait le spectre d’une récession aux Etats-Unis.

Dans le monde entier, le nombre des cas de Covid-19 recensés officiellement s’établissait lundi à 17H00 GMT à plus de 175.000 cas, selon un bilan établi par l’AFP. La maladie a fait périr plus de 7 000 personnes, dont 2 158 en Italie (28 000 cas), le nombre des contaminations explosant en Europe.

Evoquant une « tragédie humaine », le G7, qui s’est réuni par visioconférence, s’est dit déterminé à faire « tout ce qui est nécessaire » pour restaurer la croissance mondiale, que ce soit des mesures budgétaires et monétaires ou des actions ciblées.

Interrogé sur le devenir de cette pandémie face à laquelle tous les pays de la planète se barricadent un à un, le président américain Donald Trump a évoqué une possible fin de l’épidémie aux Etats-Unis en juillet ou août. Recommandant à tous les Américains, y compris « les plus jeunes et en bonne santé », d’éviter les regroupements « de plus de 10 personnes », il a jugé que la réponse de la Maison Blanche méritait un « 10/10 ».

L’Organisation mondiale de la santé, qui a souligné qu’il y avait désormais plus de cas et de décès dans le reste du monde qu’en Chine, à appelé à effectuer un test « pour chaque cas suspect ».

En Allemagne, les habitants sont appelés à « rester à la maison » et à renoncer aux vacances. L’Espagne a fermé ses frontières terrestres, la Suisse a décrété l’état d’urgence, interdisant pratiquement « toutes les manifestations publiques et privées ». Le gouvernement britannique demande d’éviter tout contact et déplacement « non essentiel ».

A des milliers de kilomètres de là, le gouverneur de l’Etat américain du New Jersey, voisin de New York, a annoncé un couvre-feu concernant tous les commerces et déplacements non essentiels, la première mesure de ce type au niveau d’un Etat, et le Canada bannit l’entrée d’étrangers sur son territoire, exhortant par ailleurs à ne pas quitter son domicile.

Le monde du sport est à l’arrêt ou à huis clos, les musées restent clos et les annulations d’événements culturels se multiplient.

Taglit retarde les voyages de mai et mettra des employés en congé sans solde

Taglit-Birthright annonce qu’il réduit encore ses opérations au milieu de la pandémie de coronavirus.

Selon un e-mail du PDG de l’organisation, Gidi Mark, envoyé aux membres du comité, tous les voyages en Israël prévus pour le mois de mai ont été retardés. Des voyages antérieurs avaient déjà été annulés auparavant.

« Nous les encouragerons à changer la date de leur voyage pour un mois plus tard cet été », écrit-il.

Mark indique également que Taglit-Birthright mettra une partie de son personnel en congé sans solde à partir du 1er avril, sans préciser le nombre d’employés concernés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...