Israël en guerre - Jour 141

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Noy Aviv, 29 ans : Une professeure d’anglais et chanteuse à la « voix incroyable »

Assassinée par des terroristes du Hamas alors qu'elle tentait de fuir le Festival Supernova, à proximité du kibboutz Reïm, le 7 octobre 2023

Noy Aviv, assassinée par le Hamas alors qu'elle tentait de fuir le Festival Supernova, à proximité du kibboutz Reïm, le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)
Noy Aviv, assassinée par le Hamas alors qu'elle tentait de fuir le Festival Supernova, à proximité du kibboutz Reïm, le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)

Noy Aviv, 29 ans, originaire d’Eilat, a été assassinée par des terroristes palestiniens du Hamas lors du Festival Supernova, à proximité du kibboutz Reïm, le 7 octobre.

Son père, Mati, a déclaré à Israel Hayom qu’il l’avait appelée vers 8h30 ce matin-là pour l’avertir de ne pas s’approcher de la zone, mais qu’il était déjà trop tard. Il a raconté qu’elle s’était enfuie de la rave-party pour se mettre à l’abri dans un miklat – abri antiatomique – en bord de route, que le groupe terroriste palestinien du Hamas a attaqué.

« Elle m’a dit : ‘Papa, rends-moi service, appelle la police, appelle la sécurité, envoie des secours' », s’est-il souvenu. Environ une demi-heure plus tard, ils se sont reparlés. « Elle m’a dit : ‘Papa, il y a de la fumée dans le miklat.' » Ils ne l’ont plus jamais entendue. Quelques jours plus tard, ils ont appris que son corps avait été retrouvé.

Noy a été enterrée le 11 octobre à Even Yehuda. Elle laisse dans le deuil ses parents, Mati et Nurit, ainsi que ses frères et sœurs et ses grands-parents.
Professeure d’anglais et athlète de talent, elle a grandi à Even Yehuda et s’est installée à Eilat en 2022 pour y travailler comme enseignante. Le ministère de l’Éducation a déclaré qu’elle était « aimée de ses élèves et de ses collègues, qu’elle donnait l’exemple et qu’elle apportait amour et soutien à tous ses élèves ».

Betty Manola, directrice de l’école Rabin d’Eilat où elle enseignait, a décrit Noy comme « une enseignante de CE1 très appréciée à l’école « . Noy, qui enseignait l’anglais, était considérée comme « une fusée en matière de pédagogie, de sérieux, d’investissement et d’amour de l’enfant ». Elle a noté que Noy aimait aussi chanter et qu’elle faisait partie de la chorale de l’école.

Après sa mort, plusieurs de ses amis ont partagé une vidéo d’elle chantant « Someone Like You » d’Adele en 2019, dont les paroles – « Ne m’oublie pas, je t’en supplie/Je me souviens que tu m’as dit/Parfois ça dure en amour, mais parfois ça fait mal à la place » – ont pris un nouveau sens.

Son ancienne élève, Sapir, a déclaré à Ynet que « vous étiez plus qu’une enseignante, vous faisiez partie de nous ». « Je me souviens que l’un des chauffeurs de bus pensait que vous étiez une étudiante parce que vous vous asseyiez toujours avec nous, que vous nous parliez et que vous nous regardiez droit dans les yeux. Vous étiez l’une de ces personnes qu’il suffit de regarder pour savoir à quel point elles sont bonnes – nous pouvions le voir dans vos yeux et dans votre sourire. »

Sur Facebook, son ami, Tzach Arbiv, a remercié Noy de son amitié. « Je veux te dire que je suis heureux de t’avoir rencontrée, je suis reconnaissant des expériences que nous avons vécues ensemble, j’ai eu la chance de connaître une personne qui était lumineuse dans ce monde, pleine de bonne énergie, de joie et d’amour. Je suis certain que toute ta bonté et ton incroyable énergie se répandent en ce moment même dans l’univers, sourire aux lèvres et en dansant. »

Sa tante, Yisraela Aviv, a écrit en ligne qu’il était difficile de continuer après que « tu as emporté la joie avec toi, nous laissant choqués et peinés par notre destin amer ».

« Merci d’avoir été la première à me donner le titre de tante. Tu étais une nièce incroyable, drôle, belle, intelligente, gentille, dotée de beaucoup, beaucoup d’autres bonnes qualités. J’ai été fière de toi et je le suis encore incroyablement », a-t-elle écrit.

« Tu es dans mon cœur et dans mon esprit 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Je promets de me souvenir de toi et de t’honorer à jamais. Promets-moi que tu continueras à chanter de ta voix incroyable et à danser là-haut. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.