Nucléaire : l’Iran a envoyé à Oman 11 tonnes d’eau lourde
Rechercher

Nucléaire : l’Iran a envoyé à Oman 11 tonnes d’eau lourde

L'AIEA avait affirmé dans un rapport que l'Iran respectait l'accord sur le nucléaire mais que le stock d'eau lourde dépassait les limites

Des inspecteurs de l'AIEA et des techniciens iraniens à la centrale nucléaire de Natanz, le 20 janvier 2014 
(Crédit : Irna/AFP/Archives Kazem Ghane)
Des inspecteurs de l'AIEA et des techniciens iraniens à la centrale nucléaire de Natanz, le 20 janvier 2014 (Crédit : Irna/AFP/Archives Kazem Ghane)

L’Iran a envoyé à Oman « 11 tonnes d’eau lourde » qui seront vendues à un pays tiers, montrant ainsi sa volonté de respecter l’accord nucléaire de juillet 2015 en se séparant de son surplus d’eau lourde, a déclaré mardi le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA).

Ali Akbar Salehi, cité par l’agence de presse de la télévision d’Etat Irib, a précisé qu’un pays qu’il n’a pas mentionné, « avait montré son intérêt pour acheter l’eau lourde », dont « onze tonnes ont été envoyées à Oman ».

La semaine dernière, le porte-parole de l’OIEA, Behrouz Kamalvandi, avait déclaré que « des négociations » avaient lieu « avec des pays intéressés, en particulier européens » pour leur vendre le surplus d’eau lourde.

Dans son dernier rapport d’étape dévoilé la semaine dernière, l’AIEA avait attesté que Téhéran respectait bien ses engagements liés à l’accord conclu en juillet 2015 avec les grandes puissances.

L’Agence avait toutefois relevé un dépassement d’une centaine de kilos du stock d’eau lourde de la République islamique, normalement plafonné à 130 tonnes. L’eau lourde est utilisée dans certaines filières de réacteurs nucléaires comme modérateur pour ralentir les neutrons issus des fissions nucléaires.

M. Kamalvandi avait alors répondu que son pays remplissait « ses obligations » et avait déjà vendu « 70 tonnes » d’eau lourde sur le marché international.

Conclu avec la Chine, les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni, la Russie et l’Allemagne, l’accord de juillet 2015 prévoit une levée progressive des sanctions frappant l’Iran en échange d’un strict encadrement de son programme nucléaire à des fins uniquement civiles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...