Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

NYC : Croix gammées et apologie du terrorisme lors d’une illumination de sapin

Un manifestant pro-palestinien avec une pancarte associant le symbole nazi et "l'armée israélienne" a été chassé ; une autre pancarte comparait les juifs aux nazis

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Un manifestant pro-palestinien proteste contre l'illumination de l'arbre de Noël Rockefeller, à New York, le 29 novembre 2023. (Crédit : Luke Tress via JTA)
Un manifestant pro-palestinien proteste contre l'illumination de l'arbre de Noël Rockefeller, à New York, le 29 novembre 2023. (Crédit : Luke Tress via JTA)

Au moins deux manifestants ont été aperçus, mercredi soir, brandissant des pancartes sur lesquelles figuraient des croix gammées lors d’une manifestation anti-israélienne qui visait la cérémonie annuelle de l’illumination de l’arbre de Noël du Rockefeller center dans le centre de Manhattan.

L’un des manifestants tenait une pancarte sur laquelle figurait le symbole nazi avec des flèches pointant vers les mots « armée israélienne ». Le manifestant a été chassé du rassemblement par d’autres personnes qui lui ont crié dessus et ont piétiné sa pancarte, obligeant la police à intervenir.

Un autre manifestant portait une pancarte comparant les Juifs aux nazis, avec une croix gammée éclaboussée de sang entrelacée d’une étoile de David et les mots « L’ironie de devenir ce que l’on haïssait autrefois ».

La manifestation s’est déroulée à l’angle de la 47e rue et de la 6e avenue, non loin de la cérémonie d’illumination de l’arbre de Noël du Rockefeller center, à laquelle assistait le maire de New York, Eric Adams, et à laquelle ont participé Cher, Barry Manilow et d’autres artistes.

Plus de 1 000 manifestants se sont massés près d’un autre arbre de Noël massif au siège de la News Corp. La manifestation coïncidait avec la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, mercredi. Des dizaines de policiers ont délimité un périmètre de sécurité en marge de l’événement, sous le regard des touristes, et la circulation a été bloquée dans les rues adjacentes.

Le groupe à l’origine de la manifestation, Within Our Lifetime, organise des manifestations contre Israël quasi quotidiennes depuis le début de la guerre contre le Hamas dans la bande de Gaza. Le groupe appelle à la destruction d’Israël et a approuvé l’assaut du Hamas contre Israël le 7 octobre, au cours duquel les terroristes ont tué 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et en ont enlevé 240, en plus de s’être livrés à de nombreuses autres atrocités. Le ministère de la Santé, dirigé par le Hamas à Gaza, affirme que plus de 15 000 Palestiniens ont été tués lors de la contre-offensive israélienne, un chiffre invérifiable et qui ne fait pas la distinction entre les combattants et les civils, pas plus qu’il ne dénombre les victimes des tirs ratés de roquettes palestiniennes.

La dirigeante de Within Our Lifetime, Nerdeen Kiswani, a manifesté son soutien au Hamas sur Instagram la semaine dernière, en publiant une photo d’un garçon embrassant un terroriste du Hamas avec pour légende « Condamnez-vous le Ham-. »

« Nous devons défendre le droit des Palestiniens à résister à la violence des colons sionistes et soutenir la résistance palestinienne sous toutes ses formes. Par tous les moyens nécessaires. Sans exception et en toutes lettres », a déclaré le groupe sur Instagram le 7 octobre.

Des manifestants anti-israéliens organisent un rassemblement contre l’illumination de l’arbre de Noël Rockefeller, à New York, le 29 novembre 2023. (Crédit : Luke Tress/JTA)

Within Our Lifetime a annoncé que la manifestation de mercredi était intitulée « Flood the tree lighting for Gaza » [Déluge sur l’illumination de l’arbre pour Gaza], en référence au nom donné par le Hamas à l’attaque du 7 octobre, « Operation Al-Aqsa Flood » [Déluge d’Al-Aqsa].

Un passant qui interrogeait les manifestants sur l’attaque du Hamas a été hué et chassé du rassemblement, la police s’interposant entre les deux parties.

« NYPD, KKK, Tsahal, tous les mêmes », ont scandé les manifestants à l’adresse de la police.

Lorsque les manifestants ont commencé à marcher, des échauffourées ont éclaté entre les manifestants et la police. La police de New York a indiqué que sept personnes avaient été arrêtées : une pour un crime, cinq pour des délits et un mineur.

Outre les croix gammées, d’autres discours et pancartes de la manifestation ont fait usage de symboles antisémites. Des pancartes indiquaient « Donateurs et administrateurs sionistes, ne touchez pas à nos universités » et montraient le Premier ministre Benjamin Netanyahu tenant le président américain Joe Biden en laisse, évoquant ainsi les tropes sur l’argent et le pouvoir juifs.

Les manifestants ont également critiqué Biden pour son soutien à Israël, scandant « Joe le génocidaire doit partir ».

Des manifestants anti-israéliens organisent un rassemblement contre l’illumination de l’arbre de Noël Rockefeller, à New York, le 29 novembre 2023. (Crédit : Luke Tress/JTA)

Les manifestants ont explicitement appelé à la destruction d’Israël, en scandant « Finissons-en avec l’État sioniste colonialiste » et « Nous ne voulons pas de deux États, nous voulons tout l’État. » Des pancartes affichaient « Victoire de la résistance palestinienne » et « Mondialisation de l’Intifada », des slogans qui ont également été scandés par les manifestants, en référence à la vague d’attentats terroristes perpétrés il y a 20 ans et qui ont fait un millier de victimes israéliennes.

La foule a également scandé des chants en faveur d’un cessez-le-feu. Une trêve temporaire, conclue en échange de la libération d’otages israéliens par le Hamas, était en vigueur au moment de la manifestation.

Les organisateurs ont revendiqué que Jésus était un Palestinien. Selon les Écritures chrétiennes, Jésus était Juif, né à Bethléem, dans ce qui est aujourd’hui la Cisjordanie, et il a vécu en Galilée, dans ce qui est aujourd’hui Israël. Ils ont appelé à la « suspension des célébrations de Noël » en raison de la guerre, à la suite d’un mouvement de protestation de quelques églises à Bethléem.

« La Palestine est le berceau du christianisme, Jésus était un Palestinien, comment les fêtes peuvent-elles avoir lieu comme si rien ne s’était passé alors que son lieu de naissance est attaqué ? » a publié Within Our Lifetime dans une annonce de l’événement. Un manifestant portait une pancarte sur laquelle on pouvait lire : « Jésus était Palestinien ».

Within Our Lifetime a également pris pour cible le défilé de Thanksgiving de Macy. Au cours de cet événement, des manifestants ont dégradé la façade de la bibliothèque publique de New York, causant des dommages estimés à 75 000 dollars.

Le groupe a été critiqué au début du mois pour avoir publié en ligne des cartes indiquant la localisation des organisations juives et pro-israéliennes à New York et pour avoir encouragé ses partisans à attaquer ces institutions.

Les juifs sont systématiquement la cible de crimes de haine plus que tout autre groupe à New York, avec plus de 230 incidents antisémites signalés à la police depuis le début de l’année. Les crimes de haine contre les juifs ont fortement augmenté depuis le 7 octobre, selon les données de la police de New York.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.