Obama a appelé les parents d’Ezra Schwartz pour présenter ses condoléances
Rechercher

Obama a appelé les parents d’Ezra Schwartz pour présenter ses condoléances

Le président a été critiqué pour ne pas avoir condamné le meurtre de l'adolescent américain tué pendant une attaque terroriste

Ezra Schwartz a été assassiné par un terroriste palestinien au sud de Jérusalem, le 19 novembre 2015. Schwartz passait une année sabbatique dans une yeshiva à Beit Shemesh (Photo: Facebook)
Ezra Schwartz a été assassiné par un terroriste palestinien au sud de Jérusalem, le 19 novembre 2015. Schwartz passait une année sabbatique dans une yeshiva à Beit Shemesh (Photo: Facebook)

Washington – Le président Barack Obama a appelé les parents d’Ezra Schwartz, l’étudiant américain de 18 ans assassiné la semaine dernière au cours d’une attaque terroriste en Cisjordanie, pour présenter ses condoléances.

Pendant l’appel téléphonique lundi, le président a affirmé que les études israéliennes de Schwartz ont renforcé les liens israélo-américaines.

« Le président a présenté ses sincères condoléances et a condamné dans les termes les plus vigoureux l’attentat terroriste qui a pris sa vie », a déclaré un responsable de l’administration au JTA.

« Le président a également souligné que les études de Ezra en Israël ont renforcé les liens entre Israël et les Etats-Unis et tandis que nous pleurons sa mort, ces liens ne deviennent que plus forts ».

Schwartz, originaire de Sharon dans le Massachusetts, étudiait dans une yeshiva en Israël pendant une année sabbatique. Il devait commencer une école de commerce à l’université Rutgers dans le New Jersey, à l’automne.

L’administration Obama a condamné l’attaque du 20 novembre, un jour après l’accident, mais un certain nombre de groupes juifs et de commentateurs se sont plaints que la condamnation n’avait pas été rapidement faite et survenait du porte-parole du Département d’Etat plutôt que la Maison-Blanche.

Il y avait d’autres plaintes, quand Barack Obama, dans un discours lors d’une conférence de presse en Malaisie dimanche, a mentionné deux autres Américains tués dans des attentats terroristes récents, au Mali et à Paris mais n’a pas mentionné Schwartz.

Le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, a également parlé avec les parents, Ari Schwartz, et Ruth Schwartz.

« Hier, j’ai parlé à la famille d’Ezra Schwartz du Massachusetts, un jeune homme qui est venu ici après l’école secondaire prêt à aller à l’université, excité au sujet de son avenir », a déclaré Kerry mardi lors d’une rencontre à Jérusalem avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

« Et hier, sa famille faisait le Shiva et je leur ai parlé et entendu leurs sentiments, les sentiments de tous les parents qui ont perdu leur enfant ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...