Obama recevra Netanyahu le 9 novembre à la Maison Blanche
Rechercher

Obama recevra Netanyahu le 9 novembre à la Maison Blanche

Il s'agit de la première rencontre entre les dirigeants israélien et américain depuis la signature de l'accord avec l'Iran

Barack Obama et Benjamin Netanyahu à la Maison Blanche le 1er octobre 2014 (Crédit photo: Jim Watson / AFP)
Barack Obama et Benjamin Netanyahu à la Maison Blanche le 1er octobre 2014 (Crédit photo: Jim Watson / AFP)

Le président américain Barack Obama recevra le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu le 9 novembre à la Maison Blanche, a annoncé mercredi son porte-parole.

Cette rencontre sera la première depuis la conclusion, mi-juillet, d’un accord entre les grandes puissances et Téhéran sur le programme nucléaire iranien que Netanyahu a qualifié d’ « erreur historique ».

Le président américain « a hâte de discuter avec le Premier ministre des problèmes régionaux de sécurité, y compris la mise en oeuvre (de l’accord signé en juillet) pour empêcher pacifiquement et de manière vérifiable l’Iran de posséder une arme nucléaire, et contrer les activités déstabilisantes de Téhéran ».

Les deux dirigeants aborderont également les relations entre Israéliens et Palestiniens, la situation dans la bande de Gaza et en Cisjordanie et « la nécessité de progresser réellement vers une solution à deux Etats », a poursuivi le porte-parole.

Il a souligné que cette visite de M. Netanyahu démontrait « les liens profonds et durables » entre les Etats-Unis et Israël ainsi que la « coopération sans précédent en matière de sécurité ».

Téhéran et les grandes puissances (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) ont conclu le 14 juillet à Vienne un accord destiné à garantir la nature strictement pacifique du programme nucléaire iranien, en échange de la levée de sanctions imposées à l’Iran depuis 2006.

Benjamin Netanyahu était venu à Washington début mars pour s’adresser au Congrès américain et plaider contre un accord avec l’Iran.

Vexée par cette invitation lancée par le chef de la Chambre des représentants, John Boehner, la Maison Blanche n’avait pas accepté de recevoir à l’époque le Premier ministre israélien, dont les relations avec Barack Obama sont plutôt fraîches.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...