Rechercher

Odeh participe – pour un jour – à la grève de la faim

Le député arabe israélien veut “éveiller l’attention de tous les citoyens israéliens” aux conditions des prisonniers sécuritaires palestiniens

Ayman Odeh, 2e à droite, député de la Liste arabe unie, devant une tente de solidarité avec les prisonniers palestiniens qui font grève de la faim, à Nazareth, le 11 mai 2017. (Crédit : autorisation)
Ayman Odeh, 2e à droite, député de la Liste arabe unie, devant une tente de solidarité avec les prisonniers palestiniens qui font grève de la faim, à Nazareth, le 11 mai 2017. (Crédit : autorisation)

Ayman Odeh, tête de la Liste arabe unie à la Knesset, a annoncé jeudi qu’il ne mangerait pas pendant une journée par solidarité avec les prisonniers sécuritaires palestiniens qui font grève de la faim.

Depuis une tente de protestation érigée dans la ville arabe israélienne de Nazareth, dans le nord du pays, Odeh a déclaré qu’il rejoignait la grève « pour éveiller l’attention de tous les citoyens israéliens » aux conditions des prisonniers.

La grève de la faim a commencé le 17 avril, menée par le terroriste Marwan Barghouthi, qui purge cinq peines de prison à perpétuité pour son rôle dans l’organisation d’attentats terroristes mortels pendant la seconde Intifada.

Selon les autorités israéliennes, 894 prisonniers palestiniens continuent leur grève, qui en est à présent à son 25e jour, en dépit d’une diffusion d’une vidéo montrant Barghouthi manger dans sa cellule. Les responsables palestiniens affirment qu’ils sont plus de 1 000.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...