Israël en guerre - Jour 237

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Ofek Kimhi, 23 ans : Ce fêtard devant l’éternel était un supporter de l’Hapoel TA

Il a été assassiné par le Hamas lors de la rave Supernova le 7 octobre dernier

Ofek Kimhi (Crédit : Autorisation).
Ofek Kimhi (Crédit : Autorisation).

Ofek Kimhi, 23 ans et originaire de Bat Yam, a été assassiné par des terroristes du Hamas en tentant de s’enfuir, à bord de sa voiture, de la rave Supernova dans le désert, le 7 octobre, avec sa petite amie Eden Zecharya et une de leurs amies.

Tous trois ont été abattus dans leur voiture. Zacharya a été tuée la première : son corps a été emmené à Gaza. C’est Kimhi et son amie, Livnat Elgazi, qui ont appelé les secours. Selon la chaîne publique israélienne Kan, qui a diffusé des parties de l’enregistrement moins d’une semaine après le massacre, ils ont attendu longtemps avant que la ligne soit coupée.

Un des proches d’Elgazi a indiqué à Kan qu’à sa connaissance, Kimhi et elle étaient sortis de la voiture et s’étaient cachés dans des buissons pendant des heures. Selon lui, Kimhi serait sorti de sa cachette et aurait alors été tué. Elgazi a elle survécu.

Deux semaines après le début de la guerre, Kimhi était encore considéré comme disparu. Son corps a finalement été retrouvé le 18 octobre et il a été inhumé le lendemain au cimetière de Holon.

Il laisse dans la peine ses parents, Esther et Kobi, ainsi que son frère cadet Shalev.

Tout comme ses parents et grands-parents, Kimhi était un grand supporter des équipes de l’Hapoel Tel Aviv. Son enfance avait été bercée par les matchs de football et de basket-ball et il était un membre très actif de la communauté des fans.

עברו כל כך הרבה ימים ושעות ואף אחד עדיין לא יודע מה עלה בגורלו של אופק קמחי. כל מי שראה אותו במסיבה, הסתתר איתו מתחת…

Posted by ‎צופית צרפתי‎ on Thursday, October 12, 2023

« Cela avait été sa première grande passion », a expliqué sa mère. « L’Hapoël était un peu sa famille. » « Il chantait souvent [le slogan du club] ‘Hapoel jusqu’à la mort’. Je ne pensais pas que cela viendrait si tôt ».

Dans l’armée, Kimhi était instructeur pour les adolescents de l’internat. Ensuite, il avait commencé à étudier la production musicale.

« C’était son rêve », a déclaré sa mère à propos de sa carrière musicale, « il pensait qu’il en ferait un métier. »

« C’était un enfant très simple, proche de la nature, qui aimait danser et profiter de la vie. »

Elle a indiqué à un média local que ses amis perpétuaient cet esprit de fête en allant livrer des plats faits maison aux soldats de plusieurs bases militaires, en organisant un grand barbecue, en offrant des t-shirts souvenirs et en passant la musique qu’Ofek aimait pour apporter un peu de joie aux soldats en ces temps difficiles.

« Il apportait la lumière partout où il allait », conclut-elle. « Je suis heureuse de chacune des minutes passées à ses côtés. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.