Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

Ohio : Arrestation d’un ado de 13 ans qui projetait une fusillade dans une synagogue

Le mineur, déjà inculpé pour des délits mineurs, aurait publié le "plan détaillé" d'une attaque contre la synagogue Israël de Canton

Les environs de la synagogue Israël de Canton, dans l'Ohio. (Capture d'écran Google Maps : utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Les environs de la synagogue Israël de Canton, dans l'Ohio. (Capture d'écran Google Maps : utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Un adolescent de 13 ans originaire de Canton, dans l’Ohio, est accusé d’avoir projeté une fusillade de masse dans une synagogue de la ville.

L’adolescent, dont le nom n’est pas mentionné dans les documents judiciaires du fait de son jeune âge, est accusé d’incitation à la panique et de conduite désordonnée, tous deux constitutifs de délits. Il est accusé d’avoir publié sur la plateforme en ligne Discord un « projet détaillé de fusillade de masse » à la synagogue Israël de Canton, une ville située au sud d’Akron.

Selon les autorités, l’antisémitisme a repris de la vigueur aux États-Unis ces dernières années, comme en témoignent les fusillades meurtrières dans des synagogues en 2018 et 2019.

Selon des documents judiciaires, l’affaire de la synagogue de Canton a été révélée le 1er septembre dernier et signalée aux forces de l’ordre. Une audience sur la question devrait avoir lieu le 20 décembre prochain.

Le porte-parole du shérif du comté de Stark, chargé de l’enquête, tout comme l’avocat du garçon n’ont pas souhaité s’exprimer à ce stade.

Le rabbin de la synagogue Israël, David Komerofsky, s’est refusé à commenter l’affaire qui met en cause un mineur.

Dans une déclaration sur les réseaux sociaux, l’Anti-Defamation League of Cleveland a déclaré que l’organisation était reconnaissante aux forces de l’ordre d’être intervenus rapidement et qu’elle espérait que ce serait un moment « propice à l’éducation » des jeunes.

« La haine et les menaces sur les réseaux sociaux, comme dans la vraie vie, ne peuvent pas et ne seront pas tolérées », a déclaré l’Anti-Defamation League (ADL) par voie de communiqué.

Les actes et propos antisémites ont considérablement augmenté depuis l’attaque barbare du Hamas dans le sud d’Israël, le 7 octobre dernier – au cours de laquelle des terroristes ont tué quelque 1 200 personnes et fait 240 otages – et la guerre qui s’en est suivie à Gaza.

Selon l’ADL, les deux mois qui se sont écoulés depuis le début de la guerre ont enregistré le nombre le plus élevé d’incidents antisémites.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.