Rechercher

Olmert doit payer 97 500 shekels à la famille Netanyahu pour diffamation

Selon le tribunal, l'ancien Premier ministre n'a pas réussi à justifier son affirmation de 2021, selon laquelle Benjamin, Sara et Yair Netanyahu souffraient de troubles mentaux

Le leader de l'opposition Benjamin Netanyahu arrive à une audience dans la plainte pour diffamation déposée par sa famille contre Ehud Olmert au tribunal de Tel Aviv, le 12 juin 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Le leader de l'opposition Benjamin Netanyahu arrive à une audience dans la plainte pour diffamation déposée par sa famille contre Ehud Olmert au tribunal de Tel Aviv, le 12 juin 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Lundi matin, le tribunal de première instance de Tel Aviv a donné raison au futur Premier ministre élu Benjamin Netanyahu, à sa femme Sara et à leur fils Yair lors du procès en diffamation qu’ils ont intenté à l’ancien Premier ministre Ehud Olmert.

Le tribunal a ordonné à Olmert de verser la somme totale de 97 500 shekels à la famille pour avoir affirmé dans deux interviews en avril 2021 que les trois Netanyahu étaient des malades mentaux « irréparables ».

Dans un entretien accordé au site d’information Democrat TV, Olmert avait vertement critiqué Netanyahu, déclarant : « Ce qui est irréparable, c’est la maladie mentale du Premier ministre, de sa femme et de son fils », en référence à Yair Netanyahu.

Les Netanyahu ont intenté un procès en diffamation contre Olmert après le refus de ce dernier de s’excuser, demandant 837 000 shekels de dommages et intérêts pour ses « efforts obsessionnels visant à nuire à leur bonne réputation auprès de la population, en raison de sa jalousie et de sa profonde frustration ».

Devant le tribunal, Olmert a soutenu que ce qu’il avait dit était vrai, tout en affirmant que ses commentaires étaient protégés par la loi israélienne sur la diffamation, qui stipule que dans certaines circonstances, notamment la critique d’un officiel public, un individu faisant des commentaires de bonne foi n’était pas responsable de ceux-ci.

Le juge Amit Yariv a néanmoins décidé que les commentaires d’Olmert constituaient une diffamation.

L’ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert au tribunal de première instance de Tel Aviv avec l’avocat de la défense Amir Tytunovich pour une audience sur un procès en diffamation intenté contre Olmert par la famille Netanyahu, le 12 juin 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

« Il est impossible d’ignorer le fait qu’en Israël en 2022, qualifier une personne de ‘malade mental’ est susceptible de rabaisser une personne aux yeux de la population ou d’en faire l’objet de la haine, de mépris ou du ridicule », a écrit Yariv, en prenant en compte les déclarations d’Olmert selon lesquelles les Netanyahu devraient être hospitalisés.

Le juge Yariv a également estimé qu’Olmert n’avait pas réussi à justifier ses propos car il ne lui a pas fourni de déclarations médicales écrites par des spécialistes de la santé attestant de la maladie mentale des Netanyahu.

Le juge a rejeté l’affirmation de l’ancien Premier ministre selon laquelle ses remarques avaient été faites de bonne foi, soulignant que les commentaires d’Olmert n’étaient pas ceux d’un professionnel et qu’il avait tenté d’affirmer dans son interview que les supposées maladies mentales des Netanyahu étaient un fait médical, formulant ses commentaires d’une manière qui cherchait à leur donner un poids professionnel en affirmant que « tout psychiatre ayant une conscience » serait d’accord.

Au cours du procès, le tribunal a rejeté la demande de l’avocat de la défense d’Olmert qui souhaitait obtenir la divulgation de tout dossier médical des Netanyahu pouvant fournir des informations sur leur état de santé mentale.

Les Netanyahu ont reçu 62 500 shekels de dommages et intérêts, ainsi que 35 000 shekels pour les frais de justice et autres coûts.

Netanyahu a reçu 20 000 shekels, Sara 35 000 shekels et Yair 7 500 shekels.

Le juge Amit Yariv du tribunal de première instance de Tel Aviv, le 21 novembre 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Le juge a décidé que le fils d’un officiel public devrait pouvoir bénéficier du montant le plus élevé de dommages et intérêts, mais comme Yair Netanyahu a lui-même accusé d’autres figures publiques de souffrir de troubles mentaux, son indemnisation a été réduite.

L’avocat qui représentait les Netanyahu, Yossi Cohen, a déclaré que le tribunal avait prouvé qu’Olmert avait menti et qu’un autre mensonge contre le « Premier ministre Netanyahu » avait été réfuté.

« Il est bon de savoir que dans un monde fou et insensé où l’on peut répandre n’importe quel mensonge grossier et nuisible contre le Premier ministre Netanyahu, sa femme et sa famille, des limites claires et sans équivoque ont été établies aujourd’hui qui ont permis de démentir les odieux mensonges d’Olmert. »

Olmert a précédé Netanyahu à la tête du gouvernement israélien. Il a terminé son mandat avant d’être formellement inculpé pour corruption. Reconnu coupable de fraude en 2014, il a purgé 16 mois d’une peine de 27 mois de prison.

Amir Tytunovich, l’avocat d’Olmert, a déclaré qu’il était déçu par le jugement et que lui et Olmert décideraient s’ils font ou non appel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...