Omer Yankelevitch : Israël doit reconnaître le judaïsme libéral et progressiste
Rechercher

Omer Yankelevitch : Israël doit reconnaître le judaïsme libéral et progressiste

La ministre des Affaires de la Diaspora, dont la mission touche à sa fin, a rencontré le président de l'Union for Reform Judaism Rick Jacobs et d'autres dirigeants réformés

De gauche à droite : Yair Lotstein, la ministre des Affaires de la Diaspora Omer Yankelevitch, Jennifer Brodkey Kaufman, le rabbin Rick Jacobs et le rabbin Josh Weinberg. (Crédit : ministère des Affaires de la Diaspora)
De gauche à droite : Yair Lotstein, la ministre des Affaires de la Diaspora Omer Yankelevitch, Jennifer Brodkey Kaufman, le rabbin Rick Jacobs et le rabbin Josh Weinberg. (Crédit : ministère des Affaires de la Diaspora)

Lors d’une réunion avec des dirigeants juifs réformés américains, la ministre des Affaires de la Diaspora, Omer Yankelevitch, a demandé à ce qu’Israël reconnaisse les courants juifs libéraux.

Yankelevitch a rencontré jeudi à Jérusalem le président de l’Union for Reform Judaism, le rabbin Rick Jacobs, et d’autres dirigeants réformés.

« Lors de leur rencontre, la ministre Yankelevitch a appelé à une reconnaissance et un investissement accrus d’Israël dans le mouvement réformé et d’autres courants juifs progressistes », indique un communiqué du ministère des Affaires de la Diaspora.

« Alors que ma fonction touche à sa fin et que je regarde vers l’avenir, la voie à suivre est claire. Israël doit s’appuyer sur le dialogue mutuel que nous avons entretenu avec le judaïsme mondial, reconnaître officiellement les pratiques et les intérêts du judaïsme libéral et travailler directement avec les parties concernées en tant que partenaires », aurait déclaré la ministre.

« Bien que nous n’ayons pas eu de budget gouvernemental ordinaire cette année, nous avons adopté une décision gouvernementale à long terme qui conclut qu’Israël doit investir dans le monde juif. Cet investissement doit inclure toutes les composantes du peuple juif, y compris le mouvement réformé. En tant que ministre ‘haredi soucieuse d’apporter toutes les voix sur la même table, je comprends l’importance d’investir dans la communauté réformée. Ce travail ne doit que se poursuivre et s’étendre avec le prochain gouvernement. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...