ONU : Danny Danon appelle à la nomination d’un délégué à l’antisémitisme
Rechercher

ONU : Danny Danon appelle à la nomination d’un délégué à l’antisémitisme

Le secrétaire-général a déclaré que cette haine ancienne persistait tristement; pour le rabbin victime de la fusillade de Poway, "les Juifs du monde sont de plus en plus en danger"

Le rabbin Yisroel Goldstein, UN le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, l'ambassadeur Danny Danon, Hannah Kaye et Randi Grossman, respectivement fille et sœur de Lori Gilbert Kaye victime de la fusillade dans la synagogue Poway, au siège de l'ONU à New York, le 26 juin 2019. (Crédit: Mission israélienne pour l'ONU)
Le rabbin Yisroel Goldstein, UN le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, l'ambassadeur Danny Danon, Hannah Kaye et Randi Grossman, respectivement fille et sœur de Lori Gilbert Kaye victime de la fusillade dans la synagogue Poway, au siège de l'ONU à New York, le 26 juin 2019. (Crédit: Mission israélienne pour l'ONU)

L’Assemblée générale des Nations unies ont tenu une session informelle au siège de l’organisation, mercredi, consacrée à la lutte contre l’antisémitisme et d’autres formes de racisme.

La réunion était organisée à l’initiative de l’ambassadeur israélien à l’ONU, Danny Danon, a fait savoir la mission israélienne dans un communiqué.

Danny Danon a appelé l’ONU « à déclarer la guerre à l’antisémitisme » et demandé des mesures comme la nomination d’un délégué spécial onusien chargé de la lutte contre l’antisémitisme.

Plus de 90 pays étaient présents à la réunion, dont des représentants de la Syrie, de l’Égypte, de la Turquie, de l’Iran et du Maroc. Des centaines de membres de la communauté juive américaine ainsi que des organisations juives et pro-Israël ont également été conviés. Parmi eux figuraient le rabbin Yisroel Goldstein, blessé lors de la fusillade survenue le 27 avril dans la synagogue de Poway à San Diego, ainsi que la fille et la sœur de Lori Gilbert Kaye, assassinée dans l’attaque. Trois autres personnes avaient été blessées et le tireur, arrêté.

En ouverture de la session, tenue au siège de l’ONU à New York, le secrétaire-général de l’organisation, Antonio Guterres, a déclaré : « Nous devons nous en prendre au tsunami de haine si visible et violent qui frappe le monde aujourd’hui. Je peux vous assurer que je continuerai de dénoncer le racisme antisémite et les autres formes de haine avec force et sans retenue ».

Antonio Guterres a également cité les chiffres d’un récent rapport de l’Université de Tel Aviv, lequel a révélé une hausse de 13 % des attaques antisémites violentes dans le monde en 2018 par rapport à 2017.

« Aux États-Unis, en Europe et ailleurs, les attaques ciblant les synagogues, les cimetières et les individus continuent d’entretenir le sentiment d’insécurité de nombreux Juifs », a poursuivi le secrétaire-général. « Cette haine ancienne fait preuve d’une sombre persistance ».

Pour Danny Danon, « le monde doit envisager l’éradication de l’antisémitisme comme une guerre moderne. Il faut l’attaquer sur de multiples fronts ».

L’envoyé israélien a appelé les Nations unies et les pays à appliquer les mesures, dont la production d’un rapport annuel de l’ONU sur l’antisémitisme dans le monde, la nomination d’un délégué spécial chargé de la lutte en la matière et l’ajout de l’éradication de l’antisémitisme aux objectifs de développement de l’ONU.

Le rabbin de Poway a averti l’assemblée générale du danger que fait peser l’antisémitisme croissant sur les Juifs du monde entier.

« Dans beaucoup trop d’endroits du monde les Juifs sont de plus vulnérables », a-t-il ainsi mis en garde. « Ils payent un prix tristement élevé ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...