Orca Security lève 120 M $ et obtient le statut de « licorne »
Rechercher

Orca Security lève 120 M $ et obtient le statut de « licorne »

C'est le fonds de croissance de Google qui mène les investissements dans cette firme de Tel Aviv créée il y a deux ans par d'anciens cadres de Check Point Software Technologies

L'équipe d'Orca Security au mois de mars 2021. (Crédit : Orca Security)
L'équipe d'Orca Security au mois de mars 2021. (Crédit : Orca Security)

Orca Security a récolté 120 millions de dollars lors d’une levée de fonds en Série C dirigée par le fonds d’investissement d’Alphabet, une filiale de Google, et par Redpoint Ventures, a noté la compagnie dans la journée de mardi. Ce nouvel investissement permet à l’entreprise de cybersécurité d’atteindre une valeur totale de 1,2 milliard de dollars, lui accordant le statut de « licorne » deux ans seulement après sa fondation.

La start-up a noté que cette levée de fonds a été dirigée par le fonds d’investissement CapitalG d’Alphabet et qu’elle suit une levée de fonds en Série B qui lui avait permis de collecter 55 millions de dollars, au mois de décembre dernier.

Orca Security a levé presque 300 millions de dollars jusqu’à aujourd’hui en comptant la dernière collecte en date, qui a inclus la participation d’investisseurs déjà présents dans l’entreprise, GGV Capital et ICONIQ Growth. De plus, la firme Silicon Valley CISO Investments (SVCI), une association d’investisseurs constituée de 50 éminents responsables du secteur de la sécurité de l’information, ont une fois encore placé leurs fonds personnels et leur expertise dans l’entreprise, a fait savoir la start-up dans un communiqué.

Orca Security sécurise le cloud, mais indique que contrairement aux outils de ses concurrents qui fonctionnent en vase clos, la start-up traite le cloud comme une toile interconnectée de ressources, ajoutant que la compagnie appréhende le risque sur la base de la gravité d’une éventuelle attaque, en plus des dégâts potentiels qui peuvent être essuyés par l’entreprise.

Ce qui supprime les « alertes de sécurité sans signification » pour n’en conserver que celles qui comptent vraiment, avec un mécanisme exactement défini pour combler la faille sécuritaire et venir à bout de la menace qui se présente. La solution offre aux entreprises « une visibilité et une couverture à 100 % en quelques minutes seulement », affirme l’entreprise, détectant les vulnérabilités, les malwares, les mauvaises configurations, les risques liés à l’authentification en préservant les codes secrets, entre autres. La technologie SideScanning de l’entreprise, actuellement dans l’attente d’un brevet, est au cœur de la plateforme.

Orca Security est une start-up qui avait été fondée en 2009 par Avi Shua et Gil Geron, qui avaient tous les deux occupé des postes de direction au sein du géant israélien du secteur de la cybersécurité Check Point Software Technologies.

Selon Mordor Intelligence, l’industrie de la sécurité du cloud, dans son ensemble, pourrait être évaluée sur le marché à 37 milliards de dollars à l’horizon 2026 alors qu’un nombre croissant d’entreprises dirige ses activités vers le cloud.

« Orca Security représente un pas en avant révolutionnaire dans l’optimisation de l’environnement du cloud« , affirme Gene Frantz, de CapitalG. « La technologie sans contact SideScanning de la start-up est la meilleure, comme nous le confirment notre entretiens élargis avec des clients enthousiasmés et les chefs de la sécurité de Google qui ont été invités à l’évaluer. Nous pensons qu’Avi et son équipe n’ont pas seulement une vision convaincante, mais ils ont en plus la capacité de lui donner vie. Nous sommes très heureux de rejoindre Orca dans son voyage visant à réinventer la sécurité dans le cloud« .

En 2020, Orca Security a connu une croissance de plus de 1000 % d’une année sur l’autre et a signé des accords avec différents clients, avec parmi eux Robinhood, Databricks, Unity, Live Oak Bank, Lemonade et BeyondTrust, a fait savoir la start-up dans son communiqué.

Les financements permettront à Orca Security de développer davantage son logiciel et de travailler avec une variété de fournisseurs d’infrastructures dans le cloud comme Google Cloud, AWS, et Microsoft Azure.

« En créant une solution sécuritaire qui fonctionne réellement, nous sommes en train de résoudre un problème fondamental qui se pose depuis l’origine de l’exigence de la sécurité dans le cloud« , explique Shua, qui est aujourd’hui directeur-général. Face aux menaces croissantes et aux domaines cloud qui se développent rapidement, « nous permettons à nos clients de protéger instantanément leur environnement dans le cloud, d’éliminer les attaques, de dynamiser la transformation numérique et de se conformer aux exigences de conformité. »

A la fin de l’année 2021, Orca Security prévoit de presque tripler ses équipes de vente et de Recherche et Développement (R&D) et programme d’élargir ses bureaux de commercialisation en Europe. Un bureau devrait aussi être ouvert en Australie pour mieux servir le marché APAC, a noté le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...