Israël en guerre - Jour 138

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Orly et David Schvartzman, 67 ans : tués dans leur maison à Kfar Aza

Assassinés au kibboutz Kfar Aza le 7 octobre

Orly et David Schvartzman (Crédit : Facebook)
Orly et David Schvartzman (Crédit : Facebook)

Orly Pinko Schvartzman, 67 ans, et David Schvartzman, 67 ans, ont été assassinés par des terroristes du Hamas au kKibboutz Kfar Aza le 7 octobre.

Leur chien Jason a également été tué lors de l’attaque.

Ils ont été enterrés le 20 octobre au Kibbutz Shefayim, où la plupart des résidents de Kfar Aza ont été évacués après l’attaque.

Ils laissent derrière eux leurs enfants, Roy, Yonatan, Danielle et Ilay, ainsi que 10 petits-enfants et un onzième à naître, ainsi que plusieurs frères et sœurs et proches.

David, originaire du Paraguay, était un activiste et investisseur en technologies agricoles qui travaillait comme expert pour le Honduras et le Guatemala au sein de MASHAV, l’agence de développement international du ministère des Affaires étrangères.

Orly, née dans le kibboutz voisin d’Ein Hashlosha, était infirmière et travaillait dans la division du sud de Clalit, en tant que directrice des soins infirmiers dans un dispensaire d’Assaf Harofeh à Ashkelon.

David a immigré en Israël à l’âge de 17 ans et est arrivé à Ein Hashlosha, où il a rencontré Orly. Le couple s’est marié et s’est finalement installé à Kfar Aza, où ils ont élevé leur famille.

Toute la famille était fan du Maccabi Haïfa, et l’équipe a rendu hommage au couple sur ses réseaux sociaux.

Leur fille, Danielle Schvartzman Orbach, a décrit sur Facebook ses souvenirs de la maison qu’ils avaient construite, pleine d’amour et de famille jusqu’à ce qu’elle soit saccagée et détruite le 7 octobre.

« Un beau jardin, des tonnes de fleurs, l’odeur du jasmin, la sonnette – déjà quand vous entrez, l’odeur de la soupe et du couscous. Jason est déjà à la porte, agitant sa queue redoutable », décrit-elle, dans un mélange de mémoire et d’imagination.

« Ma mère est la première à arriver, vêtue d’un tablier et arborant un énorme sourire, tendant une main pour une étreinte chaleureuse. Mon père est sur le canapé, il se lève lentement, dépose un baiser sur le front et puis enlace. Ils rassemblent les petits-enfants dans leurs bras », écrit-elle.

« Shabbat après Shabbat, d’énormes éclats de rire peuvent être entendus jusqu’au bout de la rue. Nos parents nous accompagnent à la porte alors que nous nous dispersons tous dans nos maisons. Un dernier baiser, une dernière étreinte et une dernière inquiétude », écrit Danielle. « Au fur et à mesure que la voiture s’éloigne, on peut voir depuis la fenêtre arrière maman debout dehors et arrosant les plantes, papa sortant pour une dernière promenade avec Jason. »

« Et tout le monde attend le prochain Shabbat. Mais des Shabbats comme celui-ci ne reviendront jamais. Et les fleurs faneront avec le cœur. Il ne nous reste qu’à essayer de toutes nos forces de planter de nouvelles jeunes pousses. »

Le fils du couple, Ilay Schvartzman, a écrit sur Facebook que « c’est tellement difficile sans vous ».

Il a raconté toutes les choses qu’ils ne pourront plus faire : « Nous ne monterons pas dans votre grenier pour descendre les affaires avant la naissance. Nous ne vous verrons pas chaque vendredi. Papa ne jouera plus avec Oren, et maman, je ne te ferai plus de café. »

« Maman, tu ne me demanderas plus ce que je veux manger pour mon anniversaire. Papa, je ne t’entendrai plus parler du travail pendant que je pose des questions sans fin comme un enfant. Un enfant. Un mois s’est écoulé, et vous me manquez à chaque souffle. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.