Ouverture du Festival Israël : des huées pour Regev, des hourras pour Hanoch
Rechercher

Ouverture du Festival Israël : des huées pour Regev, des hourras pour Hanoch

La nouvelle ministre de la Culture très franche du Likud salue le pluralisme et le multiculturalisme, la foule est impressionnée

Amanda Borschel-Dan édite la rubrique « Le Monde Juif »

Le Festival d'Israël à Jérusalem le 28 mai 2015 (Crédit : Amanda Borschel-Dan / Times of Israël)
Le Festival d'Israël à Jérusalem le 28 mai 2015 (Crédit : Amanda Borschel-Dan / Times of Israël)

Le rocker israélien Shalom Hanoch a ouvert jeudi soir le Festival Israël 2015 dans le théâtre piscine Sultan en plein air qui surplombe les murs de la Vieille Ville de Jérusalem.

Le chanteur de 68 ans a pourtant fait les gros titres avant sa performance de jeudi en s’opposant à l’annonce de la membre de Likud, Miri Regev, qu’elle ferait un discours avant que le chanteur ne monte sur scène en rejoingnant le maire de Jérusalem Nir Barkat et le chef de longue date du Festival Israël Yossi Tal-Gan.

Regev, une personnalité de droite haute en couleur,a été récemment nommée ministre de la Culture et des Sports, et a donc reçu une invitation classique des organisateurs du festival.

Avant la performance, Barkat a introduit Regev à une foule huant et sifflant en majorité.

Lisant un discours préparé, Regev a qualifié le festival d’une entreprise sioniste et a déclaré qu’il n’y a pas de meilleure place que la capitale éternelle du peuple juif, Jérusalem, pour accueillir le festival dans la ville qui reflète essentiellement le pluralisme et le multiculturalisme.

« J’aime Shalom hanoch » et tous les artistes impliqués dans le festival, a déclaré Regev qui a poursuivi en disant qu’il y avait de la place pour tout le monde ici, les Juifs, les Arabes et les Chrétiens, et qu’elle est la ministre de la Culture pour tous.

Après un tonnerre d’applaudissements pour Regev, Hanoch a commencé le spectacle avec le tube classique “Adon btoch etsmo hu gar” ou « Un homme vit en lui-même ».

Alors que son groupe rejoingnait Hanoch sur scène, le public a repris les paroles en chœur et le spectacle était lancé.

Pendant ces 54 dernières années, le Festival Israël a été le premier événement culturel du pays et attire annuellement des artistes rennommés du monde entier dans toutes les disciplines.

Le choix d’Hanoch est du même niveau : le musicien est considéré par beaucoup comme le « père du rock israélien » et a travaillé avec Arik Einstein, chanteur très aimé et récemment décédé, sur de nombreuses chansons depuis la fin des années 1960. Dans les années 1970, Hanoch et Ariel Zilber étaient les membres fondateurs d’un grand groupe de rock Tamouz qui a fortement influencé la scène musicale israélienne.

Plus récemment, dans une tournée de concerts de 2010 intitulée « Quatre arrêts », les plus de 50 ans de carrière de Hanoch ont été revisités alors qu’il était accompagné de musiciens populaires comme Keren Peles, Dana Berger, Berry Sakharof et Aviv Gefen.

Des invités spéciaux comme Yehuda Poliker, Dani Sanderson et Sakharof sont venus interpréter des morceaux d’un nouvel album en compagnie d’Hanoch à l’ouverture du Festival Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...