Ouverture d’un centre d’observation de requins dans le nord d’Israël
Rechercher

Ouverture d’un centre d’observation de requins dans le nord d’Israël

Le centre vise à aider le public à décourvrir et à en apprendre plus sur le rassemblement unique de prédateurs marins qui a lieu chaque hiver sur les côtes du pays

Des Israéliens photographient des requins en mer Méditerranée, au large de Hadera, au nord de Tel Aviv, le 23 janvier 2017. (Crédit : Jack Guez/AFP)
Des Israéliens photographient des requins en mer Méditerranée, au large de Hadera, au nord de Tel Aviv, le 23 janvier 2017. (Crédit : Jack Guez/AFP)

Un centre d’observation et une station d’information sur les requins vont ouvrir sur la plage à proximité de la ville côtière de Hadera, permettant aux visiteurs d’en apprendre plus sur ces animaux et de mieux profiter du rassemblement annuel de ce prédateur.

Le centre donnera aussi des informations aux visiteurs sur l’importance de préserver les requins et leur habitat, a annoncé le site d’information Walla.

Chaque hiver, environ 20 à 30 requins sombres et gris se rassemblent près des oléoducs de la centrale électrique d’Orot Rabin dans le nord de la ville, où les eaux chaudes en surplus de la centrale sont rejetées dans la mer Méditerranée.

Le requin sombre mesure environ 4 mètres et pèse 350 kilogrammes, ses ailerons sont légèrement arrondis.

Un Israélien photographie des requins en mer Méditerranée, au large de Hadera, au nord de Tel Aviv, le 23 janvier 2017. (Crédit : Jack Guez/AFP)

Le requin gris a des ailerons plus petits, il pèse environ 10 kilogrammes et mesure 2,5 mètres.

Les deux espèces sont en voie d’extinctions.

La station et le centre d’observation seront mis en place en coopération avec l’Administration des parcs nationaux, la municipalité de Hadera, l’Entreprise de Développement Nahalim, la Société pour la Protection de la Nature en Israël, l’Association d’Aquaculture, la station de recherche maritime Morris Kahn et l’Association israélienne de plongée.

« Les populations de requins en Méditerranée ont été décimées en raison de la pêche excessive et de la pêche non intentionnelle. Parfois les requins sont attrapés par erreur, ils sont remis en mer mourants ou déjà morts », a expliqué Yigal Ben Ari, le directeur de l’unité marine de l’Autorité de la Nature et des Parcs, à Walla.

Des requins en mer Méditerranée, au large de Hadera, au nord de Tel Aviv, le 23 janvier 2017. (Crédit : Jack Guez/AFP)

« Etant des prédateurs, les requins diminuent le nombre d’animaux faibles et lents dans l’éco-système, renforçant ainsi d’autres espèces et l’environnement maritime dans son ensemble », a-t-il continué en soulignant l’importance de l’animal dans l’éco-système. La station d’information pour le grand public fait partie d’un plan d’action plus large des institutions impliquées à promouvoir la question de [la préservation des requins] dans l’intérêt du public ».

La station d’information et d’observation des requins sera ouverte au public chaque samedi du mois de décembre jusqu’en avril, à l’exception des jours de pluie, selon l’article de Walla.

L’année dernière, des chercheurs de l’université d’Haïfa ont annoncé que le rassemblement de requins à proximité de la centrale électrique est un phénomène surprenant qui ne se produit pas dans d’autres endroits similaires du monde. Les chercheurs, qui ont recensé et marqué 38 requins le long des côtes de Hadera depuis le début de leur étude en 2016, ont noté que des nouveaux requins arrivent dans la zone chaque année, a annoncé Walla.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...