Rechercher

Ouverture d’une mission ‘tech-diplomatique’ ukrainienne à Jérusalem

Le ministre des Affaires étrangères Katz salue l'initiative prise par Kiev, "accomplissement important dans le renforcement et la promotion" de la capitale d'Israël

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, à gauche, serre la main du président ukrainien Volodymyr Zelensky au cours d'une conférence de presse conjointe, dans la capitale ukrainienne de Kiev, le 19 août 2019 (Crédit :  SERGEI SUPINSKY / AFP)
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, à gauche, serre la main du président ukrainien Volodymyr Zelensky au cours d'une conférence de presse conjointe, dans la capitale ukrainienne de Kiev, le 19 août 2019 (Crédit : SERGEI SUPINSKY / AFP)

L’Ukraine a informé Israël que le pays ouvrira officiellement une mission diplomatique à Jérusalem consacrée à l’innovation et aux investissements, a fait savoir le ministère des Affaires étrangères vendredi.

Le projet de ce bureau high-tech avait été annoncé pour la première fois lors d’une visite en Ukraine faite au mois d’août par le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Ce dernier avait également fait savoir qu’une mission similaire de l’Etat juif ouvrirait ses portes à Kiev.

« C’est un accomplissement important dans le renforcement et la promotion du statut de Jérusalem dans le monde », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Israel Katz dans un communiqué.

Katz a indiqué que le bureau aurait le statut de mission diplomatique et qu’il entrerait dans le cadre de l’ambassade de l’Ukraine, située à Tel Aviv. Il a salué l’Ukraine pour cette initiative, clamant qu’elle était le signe des « forts liens diplomatiques » entre les deux pays.

Le ministre des Affaires étrangères Israel Katz arrive à la réunion hebdomadaire du cabinet au bureau du Premier ministre de Jérusalem, le 24 juin 2019 (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

« J’ai donné comme instruction aux administrateurs du ministère de s’attaquer à la mise en oeuvre immédiate de cette décision », a-t-il dit.

Le communiqué émis par le ministère des Affaires étrangères n’a pas précisé quand ouvrirait le bureau ukrainien et il n’a pas évoqué le projet israélien de structure à Kiev.

Au moment de son voyage en Ukraine, Netanyahu avait dit que le bureau du pays à Jérusalem « renforcera les liens diplomatiques et technologiques » entre l’Etat juif et la nation d’Europe de l’est. « Je ne vais pas vous mentir et dire que nous ne désirons pas que l’Ukraine transfère son ambassade à Jérusalem à l’avenir », avait-il ajouté.

Israël a poussé les pays à déplacer leurs ambassades à Jérusalem et à reconnaître la ville en tant que capitale suite à la décision prise par le président américain Donald Trump de le faire, au mois de décembre 2017.

Le Guatemala est jusqu’à présent le seul pays à avoir installé son ambassade dans la ville sainte. La république tchèque, la Hongrie et l’Australie ont des bureaux commerciaux à Jérusalem, avec des statuts diplomatiques variés. La Slovaquie et le Brésil ont également juré d’ouvrir des missions similaires dans la ville.

Le Honduras a inauguré, le mois dernier, une mission commerciale à Jérusalem dotée d’un statut diplomatique, une initiative qui, selon le président du pays, est un « premier pas » vers le transfert de l’ambassade.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’exprime lors de l’ouverture d’un bureau commercial du Honduras à Jérusalem le 1er septembre 2019. (Marc Israel Sellem/Pool/Flash90)

Déplacer une ambassade à Jérusalem est hautement litigieux. Israël clame que Jérusalem est, dans son intégralité, sa capitale, tandis que les Palestiniens considèrent les quartiers-Est de la ville sainte comme la capitale de leur futur Etat.

La majorité des missions diplomatiques, au sein de l’Etat juif, se trouvent à Tel Aviv ou à ses alentours, les pays tentant de garder un positionnement neutre sur la question du statut de Jérusalem.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...