Ouzbékistan : Une entreprise retire sa plainte visant à expulser une synagogue
Rechercher

Ouzbékistan : Une entreprise retire sa plainte visant à expulser une synagogue

Après un tollé international, Absolute Business Trade a mis un terme à la procédure visant à expulser la synagogue de Tashkent afin d'y construire des logements de luxe

La synagogue ashkénaze de Tashkent, en Ouzbékistan. (Autorisation/L'Chaim via JTA)
La synagogue ashkénaze de Tashkent, en Ouzbékistan. (Autorisation/L'Chaim via JTA)

JTA — Une entreprise du bâtiment de la république d’Asie centrale d’Ouzbékistan a mis fin à une procédure qui visait à expulser une synagogue afin de libérer la zone pour y construire des immeubles d’appartement.

La semaine dernière, Absolute Business Trade avait provoqué un tollé international après la révélation de l’affaire. L’entreprise avait lancé une action pour forcer la synagogue ashkénaze Beth Menachem de la capitale Tashkent à quitter le lieu que l’entreprise avait repris avec l’intention d’y construire des appartements de luxe, selon un communiqué de la Commission des Affaires religieuse du gouvernement ouzbek.

La semaine dernière, JTA avait révélé ce conflit suite à un article publié dans l’hebdomadaire russe juif L’Chaim. De nombreux journaux et forums en Ouzbékistan et ailleurs ont parlé de l’affaire.

L’entreprise « a retiré une demande de propriété d’une parcelle de terre appartenant à la communauté religieuse juive européenne à Tashkent. Ainsi, la démolition de la synagogue appartenant à la communauté religieuse juive européenne de Tashkent a été évitée », a déclaré la commission.

L’entreprise a retiré sa plainte lors d’une audience au tribunal le 5 août, a confirmé au JTA Zeev Levin, le chef de l’unité de recherche d’Asie centrale de l’Université hébraïque.

« Le tribunal a noté que la République d’Ouzbékistan est un État multi-religieux », a déclaré la commission. Il garantit par la loi la « protection complète des droits des membres de toutes les religions ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...