Israël en guerre - Jour 284

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Padam Thapa, 20 ans : Stagiaire népalais « entreprenant et joyeux »

Assassiné par des terroristes du Hamas au kibboutz Alumim le 7 octobre dernier

Padam Thapa. (Facebook)
Padam Thapa. (Facebook)

Padam Thapa, originaire du village de Lamikhal dans le district de Doti à l’ouest du Népal, a été assassiné par des terroristes du Hamas le 7 octobre au kibboutz Alumim.

Padam est l’un des dix étudiants népalais membres du programme « Apprendre et gagner », qui allie études et travail dans l’agriculture, à avoir été assassinés au kibboutz ce jour-là. Un autre étudiant, Bipin Joshi, est toujours porté disparu : il pourrait être otage à Gaza.

Les étudiants ont couru vers un abri anti-aérien lorsque les roquettes ont commencé à pleuvoir : c’est là qu’ils ont été massacrés par un groupe de terroristes du Hamas.

Dhanbahadur Chaudhari, qui a réchappé au massacre, a déclaré au Guardian que les terroristes avaient lancé des grenades à l’intérieur du bunker et tiré plusieurs salves : « Quand j’ai repris conscience, j’étais couvert de sang et mes amis, autour de moi, étaient tous morts ou blessés. L’un d’entre eux n’avait plus de jambes, un autre plus de mains. Il y avait les cadavres d’amis à moi devant la porte du bunker. »

Un autre rescapé, KC Pramod, a déclaré au Guardian : « Nous leur avons crié : ‘Nous sommes Népalais, nous sommes Népalais’, mais ils n’ont rien écouté, ils ont continué à tirer et lancé deux grenades à l’intérieur du bunker. »

Il a fallu attendre le 5 novembre pour que la dépouille de Padam revienne au Népal afin d’être inhumée. Cela faisait à peine un mois qu’il se trouvait en Israël, pour y étudier l’agriculture et gagner de l’argent, lorsqu’il a été tué.

Selon le Nepali Times, il a pu envoyer à sa famille un court SMS au moment de l’attaque, pour leur dire : « Je suis en train de mourir. » Sa belle-sœur a essayé de le rappeler mais sans succès.

Sa famille a précisé qu’il était le cadet d’une fratrie de quatre frères et sœurs et sans nul doute « le plus entreprenant et le plus joyeux ».

Son oncle, Nabin Thapa, a écrit sur Facebook : « Repose en paix, vatij », « neveu » en népalais. « Je ne trouve pas les mots, Padam. »

Selon sa page Facebook, il avait étudié à l’université agricole Far-Western de Tikapur Kailali, au Népal, avant de venir en Israël.

Le site Internet de son district natal – Doti – a rendu « un hommage sincère et plein de respect à ce jeune homme parti à l’étranger à un jeune âge pour aider financièrement sa famille ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.