Paix au Yémen: Washington accuse les Houthis d’avoir raté « une occasion majeure »
Rechercher

Paix au Yémen: Washington accuse les Houthis d’avoir raté « une occasion majeure »

"Il y a un accord équitable sur la table qui peut apporter un soulagement immédiat aux Yéménites", a déclaré le département d'Etat américain

Tim Lenderking (Crédit : capture d'écran YouTube)
Tim Lenderking (Crédit : capture d'écran YouTube)

Les Etats-Unis ont accusé vendredi les rebelles Houthis d’avoir « laissé passer une occasion majeure » d’aller vers une résolution du conflit au Yémen en refusant une rencontre avec l’émissaire des Nations unies Martin Griffiths à Oman.

« Il y a un accord équitable sur la table qui peut apporter un soulagement immédiat aux Yéménites », a déclaré le département d’Etat américain dans un communiqué publié au terme d’une nouvelle tournée de l’émissaire américain pour le Yémen Tim Lenderking dans la région, notamment en Arabie saoudite et à Oman.

« Les Houthis ont laissé passer une occasion majeure de démontrer leur engagement en faveur de la paix et de faire des progrès sur cette proposition en refusant de rencontrer l’envoyé spécial de l’ONU Griffiths à Mascate – surtout à la lumière de la disponibilité affichée par le gouvernement de la République du Yémen à parvenir à un accord pour mettre fin au conflit », a-t-il ajouté.

« En contradiction avec leurs déclarations sur la situation humanitaire au Yémen, les Houthis l’aggravent en continuant d’attaquer Marib », a déploré la diplomatie américaine.

« Au moment où le consensus international et la dynamique vers une résolution sans autre délai du conflit au Yémen grandissent, toutes les parties doivent dialoguer avec l’envoyé spécial de l’ONU au sujet de la proposition qui est sur la table », a-t-elle ajouté.

L’ONU avait regretté dès mercredi le manque d’avancées dans les pourparlers de paix pour tenter de mettre un terme à la guerre dévastatrice au Yémen, à l’issue d’une semaine de tractations diplomatiques intenses dans le Golfe avec les parties au conflit pour obtenir à un cessez-le-feu.

Les Nations unies tentent de parvenir à un cessez-le-feu entre le gouvernement – appuyé par l’Arabie saoudite – et les rebelles Houthis – soutenus par le rival iranien – qui sont en guerre depuis plus de six ans, causant la pire crise humanitaire dans le monde selon l’ONU.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...