Palestiniens : Trump informera Abbas après avoir vu Netanyahu
Rechercher

Palestiniens : Trump informera Abbas après avoir vu Netanyahu

Des responsables américains auraient dit à Majed Faraj que le président envisageait de revenir sur le transfert de l’ambassade à Jérusalem

Le président américain Donald Trump, le 3 février 2017 (à gauche), et le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, le 30 janvier 2017. (Crédits :  Mandel Ngan/AFP ; Zacharias Abubeker/AFP)
Le président américain Donald Trump, le 3 février 2017 (à gauche), et le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, le 30 janvier 2017. (Crédits : Mandel Ngan/AFP ; Zacharias Abubeker/AFP)

Le président américain Donald Trump devrait personnellement informer Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, des conclusions de sa rencontre cette semaine avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Washington, a annoncé samedi un quotidien palestinien de Jérusalem Est.

Selon Al-Quds, des sources palestiniennes ont également confirmé que Majed Faraj, le responsable des renseignements palestiniens, avait discuté avec des responsables sécuritaires américains à Washington ces deux derniers jours.

Il s’agirait des premiers contacts entre les Palestiniens et l’administration Trump. Le journal a déclaré que Faraj avait reçu des « messages encourageants » des responsables américains, qui ont affirmé que Trump envisageait sérieusement de ne pas déplacer l’ambassade américaine en Israël de Tel Aviv à Jérusalem, contrairement à ce qu’il a promis pendant la campagne électorale et dont il a reparlé depuis.

Faraj est rentré vendredi à Ramallah et a transmis le contenu de ses réunions à Abbas.

Aucune autre source ne confirme ces informations.

L'ambassade des Etats-Unis à Tel Aviv. (Crédit : CC BY Krokodyl/Wikipedia)
L’ambassade des Etats-Unis à Tel Aviv. (Crédit : CC BY Krokodyl/Wikipedia)

Haaretz a également cité vendredi des sources palestiniennes déclarant que les dirigeants palestiniens avaient reçu des messages apaisants de Washington sur les discussions de déplacement de l’ambassade américaine, ainsi que sur l’attitude de l’administration Trump à l’égard des implantations et de la solution à deux états.

Les dirigeants palestiniens penseraient que la pression arabe de ces dernières semaines, notamment par les dirigeants de Jordanie et d’Arabie saoudite, a modifié l’opinion de Trump sur le conflit israélo-palestinien.

Trump a déclaré vendredi à un quotidien israélien qu’il ne pensait pas que les implantations étaient utiles au processus de paix, et qu’il ne considérait pas qu’elles soient « une bonne chose pour la paix ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...