Par crainte d’une attaque à la voiture bélier, la police tire et tue un Palestinien
Rechercher

Par crainte d’une attaque à la voiture bélier, la police tire et tue un Palestinien

Les policiers perquisitionnaient un atelier d’armes à al-Ram, Cisjordanie, quand un véhicule a accéléré vers eux, selon l’armée

Equipement d'un atelier de fabrication d'armes découvert par l'armée israélienne et la police des frontières à al-Ram, en Cisjordanie, au nord-est de Jérusalem, le 13 juillet 2016. (Crédit : unité des portes-paroles de l'armée)
Equipement d'un atelier de fabrication d'armes découvert par l'armée israélienne et la police des frontières à al-Ram, en Cisjordanie, au nord-est de Jérusalem, le 13 juillet 2016. (Crédit : unité des portes-paroles de l'armée)

Des gardes-frontières opérant dans la ville palestinienne d’al-Ram, au nord de Jérusalem, ont ouvert le feu tôt mercredi matin contre un véhicule qui aurait, d’après les policiers, accéléré en leur direction. Un passager palestinien a été tué.

Une deuxième personne présente dans la voiture a été blessée. Une troisième est indemne, mais a été arrêtée par la police pour être interrogée.

L’un des garde-frontières a ouvert le feu, selon l’armée, après s’être « senti en danger ».

Un communiqué de l’armée israélienne a annoncé qu’une enquête avait été ouverte.

L’opération a dévoilé un atelier de fabrication d’armes dans la ville, a annoncé l’armée. Les forces de sécurité ont lancé une opération de répression majeure des manufactures d’armes souterraines en Cisjordanie, et en ont fermé 16 depuis le début de l’année, selon l’armée.

D’autre part, 13 Palestiniens ont été arrêtés dans la nuit, dont un agent du Hamas près de Tulkarem.

Depuis octobre, 35 Israéliens et quatre ressortissants étrangers ont été assassinés pendant la vague de terrorisme palestinien et de violence.

Environ 200 Palestiniens ont également été tués – les deux tiers pendant qu’ils attaquaient des Israéliens, et les autres pendant des affrontements avec les troupes, selon l’armée israélienne.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...