Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Paris accuse Turquie, Iran et Azerbaïdjan d’instrumentaliser les émeutes en France

"Les leçons de ces pays prêteraient à sourire s'il n'y avait pas autant de problèmes de droits de l'homme en leur sein", a estimé la secrétaire d'Etat française chargée de l'Europe

Une banderole musulmane lors du rassemblement le 29 juin 2023 à Nanterre faisant suite à la mort de Nahel, un jeune homme de 17 ans tué par un policier qui a été mis en examen pour homicide volontaire et écroué. (Crédit : Alain JOCARD / AFP)
Une banderole musulmane lors du rassemblement le 29 juin 2023 à Nanterre faisant suite à la mort de Nahel, un jeune homme de 17 ans tué par un policier qui a été mis en examen pour homicide volontaire et écroué. (Crédit : Alain JOCARD / AFP)

La secrétaire d’Etat française chargée de l’Europe, Laurence Boone, a accusé mercredi plusieurs pays d’avoir instrumentalisé avec « cynisme » les récentes émeutes qui ont secoué la France, citant notamment l’Iran, la Turquie et l’Azerbaïdjan.

« Il ne faut absolument pas être dupe du cynisme et des mauvaises intentions de certains pays, qui n’hésitent jamais devant une instrumentalisation ou de la désinformation », a lancé Mme Boone, interrogée au Sénat sur la dégradation de l’image de la France à l’étranger.

« Dans certains pays, les images des événements sont utilisées au profit de la propagande des régimes et nous avons systématiquement répondu à ces malveillances, notamment aux propos azerbaïdjanais, turcs ou iraniens », a-t-elle ajouté.

Début juillet, Téhéran a appelé la France à « mettre fin au traitement violent » de sa population et à faire « preuve de retenue ». Le président turc Recep Tayyip Erdogan a pour sa part jugé que « racisme et colonialisme » étaient à l’origine des émeutes en France.

« Les leçons de ces pays prêteraient à sourire s’il n’y avait pas autant de problèmes de droits de l’homme en leur sein », a estimé Mme Boone.

Fin juin, la mort d’un adolescent tué par un policier lors d’un contrôle routier en banlieue parisienne a entraîné plusieurs nuits d’émeutes et des centaines de millions d’euros de dégâts dans de nombreuses villes françaises.

La mère de Nahel, lors de la marche blanche le 29 juin 2023 à Nanterre faisant suite à la mort mardi de son fils, un jeune homme de 17 ans tué par un policier qui a été mis en examen pour homicide volontaire et écroué. (Crédit : Alain JOCARD / AFP)

« Tout le gouvernement a beaucoup communiqué y compris à l’étranger sur les mesures prises pour rétablir l’ordre public sur notre territoire », a par ailleurs assuré Mme Boone. « Nos ambassades ont été informées, elles ont rassuré, si bien qu’il n’y a pas eu d’annulations, de modifications de séjour. Il n’y a pas de baisse de la fréquentation touristique ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.