Paris “préoccupé” par le tir d’un missile balistique iranien
Rechercher

Paris “préoccupé” par le tir d’un missile balistique iranien

La France va étudier les moyens d’obtenir de l’Iran “la cessation de ses activités balistiques déstabilisantes”, jugées “non-conformes à la résolution 2231 du Conseil de sécurité”

Le ministère français des Affaires étrangères, au 37 quai d'Orsay, à Paris, où seront remis les prix en mars. (Crédit : Gwenaelle98/CC BY-SA 3.0/WikiCommons)
Le ministère français des Affaires étrangères, au 37 quai d'Orsay, à Paris, où seront remis les prix en mars. (Crédit : Gwenaelle98/CC BY-SA 3.0/WikiCommons)

« La France est extrêmement préoccupée par le tir de missile balistique annoncé par l’Iran », selon un communiqué du Quai d’Orsay publié samedi soir.

Paris condamne ce tir « qui est non-conforme à la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies », lit-on dans la déclaration de la porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

« La France demande à l’Iran de cesser toute activité déstabilisante dans la région et de respecter toutes les dispositions de la résolution 2231, y compris l’appel à ne pas procéder à ce type d’activités balistiques », selon le communiqué.

La France « demande au secrétaire général des Nations unies de faire rapport sur ce tir. Elle envisagera avec ses partenaires, notamment européens, les moyens d’obtenir de l’Iran la cessation de ses activités balistiques déstabilisantes. »

L’Iran a annoncé samedi avoir testé « avec succès » un nouveau missile d’une portée de 2 000 kilomètres. Ce tir a été dénoncé notamment par les Etats-Unis et Israël.

La télévision d’Etat iranienne a diffusé des images du lancement du missile Khoramshahr et d’autres depuis l’intérieur de l’appareil. La date du test n’a pas été communiquée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...