Paris : Un restaurant casher saccagé et recouvert de tags antisémites
Rechercher

Paris : Un restaurant casher saccagé et recouvert de tags antisémites

Le fast-food, dans le XIXe arrondissement de Paris, a été saccagé et inondé ; une enquête de police a été ouverte ; plusieurs responsables politiques affirment leur soutien

Une croix gammée taguée dans le restaurant Burger Kasher, rue Manin dans le XIXe arrondissement de Paris. (Capture d'écran Twitter / UEJF)
Une croix gammée taguée dans le restaurant Burger Kasher, rue Manin dans le XIXe arrondissement de Paris. (Capture d'écran Twitter / UEJF)

Un restaurant casher, rue Manin dans le XIXe arrondissement de Paris, a été saccagé dans la nuit de jeudi à vendredi, a rapporté France Bleu Paris. Une enquête de police confiée à la deuxième DPJ a été ouverte.

Des croix gammées ont notamment été taguées dans le restaurant « MacQueen », ainsi que les inscriptions « Hitler avait raison », « sale juif », « youpin », « voleur », « Juif PD » ou encore « Free Palestine ». Le mobilier a été dégradé, 40 à 50 euros qui se trouvaient dans la caisse ont été volés et le ou les auteurs des faits ont provoqué une fuite d’eau en démontant le siphon des toilettes et en ouvrant un robinet.

« Les auteurs ont fracturé le rideau de fer, saccagé le restaurant et inondé les lieux », a expliqué la préfecture de police de Paris.

« En France, en 2020, manger dans un restaurant casher est désormais un danger. Des mesures doivent être prises et vite », a réagi Noémie Madar, présidente de l’Union des étudiants juifs de France, sur Twitter. Elle a également partagé une vidéo des faits.

« Solidarité avec nos compatriotes de confession juive dont je partage l’émotion et l’indignation », a réagi sur Twitter le Premier ministre Jean Castex. « La République fera bloc face à la haine et combattra chacun de ses zélateurs. »

« Ces images sont révoltantes. Ceux qui crachent leur haine antisémite aux visages de nos compatriotes juifs me trouveront toujours sur leur route », a dénoncé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Anne Hidalgo, maire de Paris, a elle condamné « cet odieux acte de vandalisme antisémite contre un restaurant du 19e arrondissement de Paris. Tout mon soutien à nos amis de la communauté juive. Nous ne laisserons pas passer ».

Le maire de l’arrondissement, François Dagnaud, souvent pointé du doigt pour l’insécurité dans le quartier, a annoncé s’être rendu sur place dans la matinée « pour dénoncer cette abomination et témoigner notre indignation et notre solidarité ».

La sénatrice Nathalie Goulet a appelé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin à la « tolérance zéro ».

Clémentine Autain, députée LFI de Seine-Saint-Denis, a dénoncé « le déchaînement de la haine, l’affirmation néo-nazie et le regain de l’antisémitisme ».

D’autres responsables politiques ainsi que l’UEJF et le CRIF ont également réagi.

Ces dernières semaines, de violentes agressions antisémites ont eu lieu dans le quartier et à proximité.

J’ai honte d’être née Française dans cette FRANCE ou le minable et son inculture se fait encore voir en 2020 la haine du…

פורסם על ידי ‏‎HRPT Histoire du Rabbi / Nitsots Paper‎‏ ב- יום שישי, 2 באוקטובר 2020

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...