Un ex-musulman en cours de conversion victime d’une agression antisémite
Rechercher

Un ex-musulman en cours de conversion victime d’une agression antisémite

Le 2 septembre, à Aubervilliers, un ex-musulman en cours de conversion au judaïsme a été insulté, agressé et volé ; l'un des agresseurs a été condamné hier à un an de prison ferme

Aubervilliers, France. (Crédit : Wikimedia Commons/CC BY-SA 3.0)
Aubervilliers, France. (Crédit : Wikimedia Commons/CC BY-SA 3.0)

Youness, 26 ans, un ex-musulman en cours de conversion au judaïsme, a été victime d’une agression antisémite lundi 2 septembre, a rapporté Le Parisien. Trois hommes l’ont agressé alors qu’il rentrait chez lui, à Aubervilliers, en début de soirée.

Ce lundi, l’un des agresseurs, Mohamed, sans-domicile fixe de 21 ans, a été condamné un an de prison ferme (deux sursis de six mois ont également été révoqués). Le tribunal de Bobigny a qualifié les faits d’ « agression avec circonstances aggravantes » et « agression en raison de la religion », validant le caractère antisémite de l’acte.

Les faits ont eu lieu alors que l’homme de 26 ans traversait à pied le quartier des Quatre-Chemins.

« Sale juif ! Donne ton argent ! », lui a lancé en arabe l’un des agresseurs, après avoir repéré à son cou un pendentif avec une Magen David et le mot « חי » pour « vie ».

Un agresseur a alors piqué son torse avec un couteau en essayant de se saisir de sa chaine. Un autre homme a brandi un cutter et un tesson de cannette, et un troisième un couteau.

Ils lui ont volé son collier et sa sacoche qui contenait argent, papiers et téléphone. Personne ne lui est venu en aide : l’agression est survenue dans une ruelle à l’écart de la foule.

Youness a poursuivi ses agresseurs après qu’ils ont pris la fuite, jusqu’à perdre leur trace puis finalement se retrouver par hasard face à l’un d’eux dans un fast-food voisin.

« Je me suis retrouvé nez à nez avec un de mes agresseurs. Je l’ai alors agrippé. J’ai demandé autour de moi d’appeler la police car j’avais été volé », a-t-il expliqué au Parisien. Une voiture de police, qui passait à proximité, a été appelée, et l’agresseur arrêté.

L’homme avait déjà été interpellé pour quatre autres agressions au couteau.

Après avoir insulté sa victime et crié « Nous, les Juifs, on les tue » durant l’agression, il s’excusera au tribunal, ajoutant : « Les Juifs et les Arabes, c’est pareil. »

Youness explique que l’agression l’a engagé davantage dans sa « quête spirituelle ».

« Ça m’a renforcé encore plus », dit-il. « On me dit que j’ai subi un baptême du feu avec cette agression. Je pensais que grâce à mon faciès, à ma culture d’origine, ce genre de chose ne pourrait pas m’arriver. La peur était un sentiment que je ne connaissais pas. »

Le mois dernier, dans le 19e arrondissement de Paris voisin, un homme, David, 29 ans, avait porté plainte suite à une violente agression antisémite qui l’a laissé inconscient dans un immeuble. Deux suspects ont depuis été mis en examen et écroués. Ils devraient être prochainement jugés devant une cour d’assises, encourant jusqu’à quinze ans de prison.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...