Pas découragé par le coronavirus, Koolulam veut apprendre au monde à chanter
Rechercher

Pas découragé par le coronavirus, Koolulam veut apprendre au monde à chanter

Les participants intéressés par l'événement de chant mondial ont jusqu'à mercredi pour choisir une partie, l'apprendre et s'enregistrer en train de chanter "Fix You" de Coldplay

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

En cette période de distanciation sociale imposée, la participation aux concerts massifs de Koolulam devrait être tout aussi pertinente qu’une challah pour le seder de Pessah.

Mais grâce aux miracles de la technologie, l’initiative de chant en groupe sera étendue comme jamais auparavant, avec un événement mondial de chant auquel chacun peut participer depuis n’importe où.

Ben Yefet, le chef d’orchestre charismatique aux cheveux bouclés, a annoncé l’événement dans une vidéo publiée lundi sur YouTube.

Toute personne voulant participer doit apprendre l’une des trois parties – baryton, alto ou soprano – des vidéos de formation réalisées par l’équipe de Koolulam.

Une fois prêts, les participants doivent se filmer en train de chanter la partie qu’ils ont apprise. Ils doivent envoyer leur vidéo d’ici le mercredi 8 avril à 18 heures, heure d’Israël.

Les voix seront mélangées dans une création musicale. Mais attention, toutes les vidéos envoyées ne seront pas sélectionnées pour la version finale.

La chanson ?

“Fix You” de Coldplay, parce que Koolulam estime qu’elle voit le bon côté des choses, a expliqué le groupe lors de son annonce.

« La chanson parle de réparer ce que nous avons besoin de réparer dans nos vies. La leçon numéro un que nous devons en tirer est que c’est seulement si nous sommes unis en tant que nation que nous pourrons gagner cette bataille et corriger ce qui doit être changé », indique l’organisation musicale par e-mail et sur Facebook.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...