Rechercher

Patrick Cohen retourne sur Europe 1 à la rentrée

Le journaliste avait reproché à Frédéric Taddeï de donner la parole à des "cerveaux malades" citant nommément Tariq Ramadan, Dieudonné, Alain Soral et Marc-Édouard Nabe

Patrick Cohen, le 31 mai 2016. (Crédit : capture d’écran France Inter)
Patrick Cohen, le 31 mai 2016. (Crédit : capture d’écran France Inter)

Le journaliste Patrick Cohen, qui va rejoindre Europe 1 à la rentrée, a été la locomotive de la matinale de France Inter qu’il a hissée en l’espace de sept ans au deuxième rang des radios, derrière l’indétrônable RTL.

La directrice de France Inter Laurence Bloch reconnaît déjà que cette future concurrence sera « un défi » pour la radio publique.

« Les bobos gauchos de France Inter vont bientôt dépasser RTL ! Qu’est-ce qui se passe ? », ironisait en novembre 2016, sur le plateau de « Quotidien », le présentateur Yann Barthès devant Patrick Cohen.

Ce diplômé de l’Ecole supérieure de journalisme (ESJ) de Lille, qui aura 55 ans en août, a fait au cours de sa carrière plusieurs aller-retours entre radios généralistes.

Il revient cette fois sur Europe 1, où il a officié quotidiennement en fin d’après-midi de 2008 à septembre 2010 avant de partir pour… France Inter.

Philippe Val, présente son dernier ouvrage dans l'émission La Grande Librairie (Crédit: capture d'écran Youtube/LGL)
Philippe Val, présente son dernier ouvrage dans l’émission La Grande Librairie (Crédit: capture d’écran Youtube/LGL)

Sa mission de rédacteur en chef y était « la refonte » de la tranche 07h00-09h00, pour « en améliorer encore la vivacité, la réactivité et la mise en valeur du travail de la rédaction », après le départ de Nicolas Demorand, avait alors expliqué Philippe Val, le directeur de l’époque.

« Autour de moi, on prédisait une catastrophe », avait confié le nouveau patron de la matinale aux Inrocks.

‘Addict à l’info’

Le naufrage n’a pas eu lieu. Patrick Cohen s’est imposé dès les premiers mois de son arrivée en remontant l’audience qui atteint aujourd’hui près de deux millions d’auditeurs chaque matin.

Marc-Olivier Fogiel, avec qui il avait travaillé à Europe 1, avant de passer à France Inter évoque un « très bon pro, très addict à l’info ». « Il était mon joker sur Europe 1 et le faisait très bien », dit à l’AFP l’animateur de RTL.

« L’enjeu sera pour lui de ne pas reproduire ce qu’il fait sur Inter et de s’adapter à un autre public », poursuit-il.

Europe 1 n’a pas indiqué à ce stade quelle fonction prendrait sa nouvelle recrue.

Outre la radio, Patrick Cohen est aussi présent depuis 2011 à la télévision en début de soirée, en tant que chroniqueur de l’émission « C à Vous » sur France 5.

Tariq Ramadan (Crédit : capture d’écran YouTube)
Tariq Ramadan (Crédit : capture d’écran YouTube)

Il y avait reproché en 2013 à Frédéric Taddeï, alors animateur de « Ce soir (ou jamais !) » de donner la parole à des « cerveaux malades » citant nommément Tariq Ramadan, Dieudonné, Alain Soral et l’écrivain sulfureux Marc-Édouard Nabe.

Dieudonné avait réagi en le prenant pour cible dans un de ses spectacles, tenant des propos antisémites pour lesquels il avait été condamné après une plainte de Radio France.

Le journaliste qui connaît ses dossiers sur le bout des doigts, se lève à 02h00 du matin depuis des années pour sa matinale. En février 2015, il avait fait dans l’émission « C à Vous » un « petit malaise vagal » en direct.

Patrick Cohen a fait ses débuts en tant que reporter puis présentateur et rédacteur en chef adjoint à RFO-Guyane et RFI. Il endosse ensuite les mêmes fonctions en 1994 cette fois sur RTL, aux informations générales.

Il animera l’émission « Les auditeurs ont la parole » avant d’intégrer, en 1998, le service politique. Entre 2001 et 2006, il anime successivement les émissions phares que sont le « Grand Jury RTL-Le Monde-LCI » et « RTL-soir » avant de partir, une première fois, en 2007 pour France Inter.

Parallèlement, il transmet sa passion aux étudiants de l’école de journalisme de Sciences Po et est le co-auteur de l’ouvrage 21 avril 2002/Contre-enquête sur le choc Le Pen (Denoël).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...