Pays-Bas : les Verts contre le boycott d’Israël, mais pour le BDS
Rechercher

Pays-Bas : les Verts contre le boycott d’Israël, mais pour le BDS

Le parti Groen Links affirme que le mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions devrait être autorisé à exprimer ses opinions et ne pas être illégal

Manifestation du mouvement BDS à New York, en octobre 2015. (Crédit : Facebook/BDS)
Manifestation du mouvement BDS à New York, en octobre 2015. (Crédit : Facebook/BDS)

Le parti écologiste de gauche des Pays-Bas Groen Links (les Verts), a déclaré qu’il ne soutenait pas les initiatives de boycott d’Israël, malgré les protestations qui ont suivi l’adoption, le mois dernier, d’une motion en faveur du Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS).

Dans la motion du 16 février, les Verts ont qualifié le mouvement BDS contre Israël de « moyen légitime d’aider les Palestiniens dans leur lutte pour la justice » et a juré que le parti « sera vigilant et résistera avec force aux tentatives dans tous les pays de criminaliser le BDS ».

Mais à la suite d’un tollé de la part des juifs et des chrétiens au sujet de l’approbation – la première de tous les partis hollandais – les Verts ont publié vendredi un communiqué disant que la motion « ne se veut pas une approbation des objectifs du BDS » et que « Groen Links est contre le boycott d’Israël ».

La motion, selon le communiqué, s’opposait aux lois en vigueur dans d’autres pays visant à interdire le BDS, auxquelles s’opposent les Verts, parce qu’elles limiteraient la liberté d’expression.

Au moment où le communiqué a été publié, des centaines de non-Juifs des organisations Chrétiens pour Israël et de nombreux juifs néerlandais se sont inscrits à un rassemblement de protestation devant le siège de la Gauche verte, mardi.

Le rassemblement aura lieu comme prévu car les Verts n’ont pas annulé la motion sur le BDS, ont déclaré les organisateurs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...