Pessah : Dans leurs vœux, les Biden comparent Exode et sortie de la pandémie
Rechercher

Pessah : Dans leurs vœux, les Biden comparent Exode et sortie de la pandémie

Le président américain s'est approprié à sa façon le vœu traditionnel de la fête : "L'année prochaine à Jérusalem, mais pas seulement - l'année prochaine en personne"

Le président américain Joe Biden et la First Lady Jill Biden dans une vidéo pour Pessah, le 26 mars 2021. (Capture d'écran/Twitter)
Le président américain Joe Biden et la First Lady Jill Biden dans une vidéo pour Pessah, le 26 mars 2021. (Capture d'écran/Twitter)

Le président américain Joe Biden et son épouse, Jill, ont pris la parole à l’occasion de Pessah, vendredi, à la veille du début de la fête.

Biden a comparé Pessah – qui célèbre l’Exode des Juifs d’Égypte, échappant à l’esclavage – à la sortie de la pandémie de la COVID-19.

« Alors que nous continuons à nous battre pour vaincre cette pandémie, nous continuons également à nous battre contre les discriminations et les préjugés. Et dans cette quête de reconstruction, face à la lutte et aux pertes que nous avons subies, nous avons aujourd’hui, et plus que jamais, besoin de l’esprit de Pessah », a déclaré Biden dans une vidéo qui a été publiée sur son compte officiel Twitter.

« Cette année, comme l’année dernière, nous prévoyons encore une fois des célébrations virtuelles, bénissant la matsah et le vin de l’autre côté de l’écran, et non les uns à côté des autres. Il y a encore des grands-parents qui n’ont pas pu prendre leurs petits-enfants dans leurs bras depuis la fête de Pessah de l’an dernier et il y a trop, beaucoup trop de chaises encore vides pour le seder, ce qui nous rappelle solennellement tout ce que nous avons perdu », a-t-il ajouté.

« Nous pouvons terminer ce seder en nous appropriant un vœu traditionnel – L’année prochaine à Jérusalem, mais pas seulement – l’année prochaine en personne », a-t-il continué.

« Pessah est, en son cœur, le récit d’un dépassement de l’adversité et du retour de l’espoir, de la nécessité de la résilience et de la résolution pour pouvoir s’extraire d’une nuit longue et obscure et saluer un matin plus brillant », a déclaré de son côté Jill Biden. « Cette fête est juive mais son message est universel et il résonne de génération en génération ».

Jeudi, Doug Emhoff, mari de la vice-présidente Kamala Harris, qui est lui-même juif, a accueilli le tout premier seder virtuel de Pessah à la Maison Blanche.

L’ancien président Barack Obama avait lancé les repas du seder à la Maison Blanche en 2009 et ils avaient été, jusqu’à présent, fermés au public.

Emhoff a partagé des anecdotes de son enfance juive et il a profité de la fête pour lancer un message sur le rôle tenu par les femmes dans la Bible. Il a été rejoint par Harris et par le couple Biden au cours de l’événement.

Biden, catholique, a des membres de sa famille qui sont juifs et il entretient des liens de longue date avec Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...