Plaintes d’associations juives suite aux tweets antisémites contre Miss Provence
Rechercher

Plaintes d’associations juives suite aux tweets antisémites contre Miss Provence

"Je trouve ça triste qu’on en soit encore là en 2020, il faut se mobiliser pour que cela s'arrête", a réagi April Benayoum suite aux insultes à son encontre

April Benayoum, Miss Provence 2020. (Crédit : Capture d'écran TF1)
April Benayoum, Miss Provence 2020. (Crédit : Capture d'écran TF1)

Plusieurs élus, internautes et responsables communautaires ont dénoncé dimanche sur Twitter les tweets antisémites contre April Benayoum, Miss Provence, qui a terminé samedi première dauphine du concours Miss France.

Elle a été visée par de très nombreux commentaires antisémites sur les réseaux sociaux après avoir révélé que son père était d’origine israélienne.

April Benayoum a réagi aux insultes auprès du quotidien régional La Provence (sud-est de la France). « Je trouve ça triste qu’on en soit encore là en 2020, il faut se mobiliser pour que cela s’arrête », a-t-elle déclaré. « Je n’ai pas cherché à provoquer qui que ce soit, la France est un pays cosmopolite, les Miss viennent d’origines différentes, de cultures différentes, de régions différentes et c’est ce qui est beau dans cette compétition. »

Outre la Licra qui a annoncé qu’elle déposerait plainte, Philippe Meyer, président du B’nai B’rith France, a écrit : « Face aux messages antisémites ignobles contre Miss Provence April Benayoum, publiés sur Twitter, le B’nai B’rith France dépose plainte. L’expression et la libre diffusion de la haine antisémite ne sont plus tolérables. Cela doit cesser. Ne rien laisser passer. »

L’Organisation juive européenne et le BNVCA ont indiqué qu’ils déposeraient eux aussi plainte.

« Considérant qu’une telle haine doublée du palestinisme antisémite bien connu du BNVCA exprimée publiquement doit être sanctionnée, le BNVCA a décidé de faire identifier les coupables et de déposer plainte contre eux. Le BNVCA a chargé son Conseil, Me Charles Baccouche, d’engager les poursuites auprès du Parquet de Paris », a écrit l’association dans un communiqué.

La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté Marlène Schiappa a elle annoncé adresser un signalement au Procureur.

« Je ne vois qu’une jeune femme française participant à un concours qui en fait rêver tant d’autres. Je ne vois que cela », a lui tweeté le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti. « Que ceux qui y voient l’opportunité de déverser leur haine antisémite sachent que la justice leur fera ouvrir grand les yeux », a-t-il ajouté.

TF1, l’UEJF, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, le président de la région LR Grand Est Jean Rottner, le président LR de la région Paca Renaud Muselier, les députés LREM Aurore Bergé, Laetitia Avia et Pieyre-Alexandre Anglade, le député LR Eric Ciotti, le sénateur PS Rachid Temal, l’ancien Premier ministre Manuel Valls, le secrétaire national du PCF Fabien Roussel ou l’eurodéputé RN Gilbert Collard ont eux aussi parmi d’autres condamné les messages antisémites.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...