Plan de reprise des cours pour les CM2, les 6è, les Première et Terminale
Rechercher

Plan de reprise des cours pour les CM2, les 6è, les Première et Terminale

La proposition du ministère de l'Education, sous réserve d'approbation, prévoit le retour des CM2 et des 6è trois fois par semaine et deux fois par semaine pour les lycéens

Illustration : les élèves du lycée Yehud Comprehensive High School passent leur baccalauréat (Bagrut) de mathématiques en anglais, à Yehud, le 8 juillet 2020. (Yossi Zeliger / Flash90)
Illustration : les élèves du lycée Yehud Comprehensive High School passent leur baccalauréat (Bagrut) de mathématiques en anglais, à Yehud, le 8 juillet 2020. (Yossi Zeliger / Flash90)

Le ministère de l’Education a rendu public, mercredi, son plan de retour des élèves dans les classes. Selon ce plan, la majorité des élèves apprendront en petits groupes, mais sans être séparés lors des transports et les enseignants circuleront entre les salles de cours.

La mise en œuvre de ce plan est soumise à l’approbation des ministres du cabinet dit « du coronavirus ».

Selon cette proposition, les élèves de CP et CE1 étudieront dans des classes – qui ne seront pas réduites – cinq heures par jour et cinq jours par semaine.

Les enfants, actuellement, apprennent en « capsules » – en petits groupes – au moins quatre jours par semaine, et les autorités municipales qui disposent de plus de ressources que les autres assurent une cinquième journée de scolarité. Les élèves de CP et CE1 resteront avec leurs classes pour les programmes prévus après l’école.

Des enfants portent des masques dans une salle de classe de l’école Kramim à Jérusalem lors de leur premier jour de rentrée des classes après le confinement national, le 1er novembre 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Dans le plan, les petits élèves de CE2 et de CM1 continueront leurs apprentissages en « capsules » de 20 enfants maximum, avec un nombre de jours qui passe de quatre à cinq.

Pour leur part, les cours de CM2 et de 6è accueilleront des groupes de 20 élèves maximum pendant au moins trois jours par semaine pour un total de 14 heures minimum d’enseignement en présentiel.

La proposition évoque également le retour des lycéens des classes de Première et Terminale au moins deux fois par semaine, pour permettre la préparation des examens de fin d’année. Les adolescents pourront intégrer deux différents groupes en fonction d’un choix donné de salles de classe, de matières individuelles et de groupes d’étude.

Le ministère de la Santé propose également que les activités éducatives puissent se dérouler en plein air, avec 19 élèves au maximum.

Les transports vers et depuis les établissements scolaires seront maintenus sous leur forme actuelle, avec les élèves des différentes classes qui seront accueillis à bord des mêmes bus.

Des enfants israéliens portant le masque partent à l’école depuis le Moshav Yashresh, le 1er novembre 2020. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

De plus, les professeurs auront l’autorisation de se répartir entre un maximum de quatre classes, ce qui les mettra potentiellement en contact avec 80 élèves approximativement.

Les professeurs d’éducation physique, pour leur part, pourront travailler avec un nombre de groupes plus important dans la mesure où les activités auront lieu en plein air ou dans un espace fermé vaste, que les enseignants porteront le masque et qu’ils respecteront la distanciation physique de deux mètres avec les enfants.

Le plan suggère aussi aux écoles d’ouvrir plus d’endroits où les enseignants pourront se regrouper pour éviter le surpeuplement dans les salles des professeurs.

La semaine dernière, les ministres ont alloué un budget spécial pour ce programme.

Des élèves de primaire portant des masques passent devant un panneau indiquant « Bonne année, bienvenue en première année », au premier jour d’école à Kfar Yona, le 1er septembre 2020. (AP Photo / Ariel Schalit)

L’année scolaire avait débuté le 1er septembre conformément au plan « d’apprentissage en toute sûreté » du ministère de l’Education qui avait été développé en réponse à la pandémie et qui avait prévu la reprise, à pleine capacité des salles de cours, des CP et CE1, la mise en place de « capsules » pour les CE2 et les CM1, et un enseignement essentiellement à distance pour les élèves allant du Cm2 jusqu’à la Terminale.

Le deuxième confinement national de l’année avait fermé le système de l’éducation tout entier en date du 18 septembre et tous les élèves avaient alors dû recourir à l’apprentissage en ligne.

Le gouvernement a commencé à alléger certaines restrictions il y a quelques semaines, ouvrant d’abord les crèches et les jardins d’enfants, puis les classes de CP au CM1 en petits groupes – mais en classes mélangées pour les activités parascolaires.

Les autres élèves pratiquent encore l’enseignement à distance.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...