Israël en guerre - Jour 263

Rechercher

Plus de 120 Juifs appellent annonceurs et boutiques d’apps à abandonner X

De nombreux intellectuels et militants de tout le spectre politique dénoncent la plateforme d'Elon Musk comme un "terrain fertile à l'antisémitisme" et un grand danger pour les juifs

Des écrans d'ordinateur et un portable affichent la page de connexion de X, anciennement connu sous le nom de Twitter, à Belgrade, en Serbie, le 24 juillet 2023. (Crédit : Darko Vojinovic/AP)
Des écrans d'ordinateur et un portable affichent la page de connexion de X, anciennement connu sous le nom de Twitter, à Belgrade, en Serbie, le 24 juillet 2023. (Crédit : Darko Vojinovic/AP)

JTA – Plus de 120 militants juifs ont signé une lettre appelant les principaux annonceurs à mettre fin à leurs relations avec X, la plateforme anciennement connue sous le nom de Twitter appartenant à Elon Musk, la qualifiant de « terrain fertile pour l’antisémitisme » et « représentant l’un des plus grands dangers pour les juifs depuis des années ».

Les signataires appellent également Apple et Google à retirer la plateforme de leurs boutiques d’applications, ce qui rendrait l’application X inaccessible à la grande majorité des utilisateurs de téléphones mobiles.

Cet appel, publié mardi, intervient après des semaines d’échanges entre Musk et des suprémacistes blancs et une flopée de publications visant l’Anti-Defamation League (ADL), l’organisation juive de défense des droits civiques qui lui avait reproché d’avoir supprimé la fonction de protection contre les discours de haine sur le site. L’ADL avait déjà appelé les annonceurs à suspendre leurs placements sur la plateforme l’année dernière, à la suite de quoi Musk avait menacé de poursuivre l’organisation pour avoir, selon lui, entraîné une chute des recettes publicitaires de X.

« C’est avec horreur que nous avons assisté à une nouvelle ère de rhétorique antisémite qui s’est répandue comme une traînée de poudre sur l’un des plus grands réseaux sociaux des États-Unis », indique la lettre, dirigée par Elad Nehorai, un activiste juif progressiste. « Tout cela a été facilité et rendu possible par son propriétaire : Elon Musk ».

Parmi les plus de 120 signataires figurent de nombreux progressistes, dont le dessinateur Eli Valley et Ruth Messinger, ancienne présidente du district de Manhattan et candidate démocrate à la mairie de New York, qui a par la suite dirigé l’American Jewish World Service, un organisme caritatif international.

Toutefois, un grand nombre d’intellectuels et d’activistes juifs influents issus de l’ensemble du spectre politique ont également signé la lettre, dont David Hazony, un éditeur conservateur qui vient de publier un recueil d’essais intitulé « Jewish Priorities » [Priorités juives] ; Archie Gottesman, qui siège au conseil d’administration de la Majorité démocratique pour Israël et a cofondé JewBelong, un groupe visant à lutter contre l’antisémitisme et à renforcer l’identité juive ; et le rabbin Yitz Greenberg, un éminent spécialiste du judaïsme orthodoxe qui travaille depuis longtemps dans ce domaine. Parmi les autres signataires de la lettre, figurent aussi la femme rabbin Rebecca Sirbu, vice-présidente exécutive du Jewish Funders Network, et le rabbin Isaiah Rothstein, universitaire et conseiller en affaires publiques auprès de la Jewish Federations of North America (JFNA), qui n’ont ni l’un ni l’autre indiqué leur affiliation organisationnelle.

Elon Musk, PDG de X, l’entreprise anciennement connue sous le nom de Twitter, resserre sa cravate alors qu’il arrive à une réunion à huis clos des principaux PDG du secteur technologique pour discuter des priorités et des risques entourant l’intelligence artificielle et de la manière dont elle devrait être réglementée, au Capitole à Washington, le 13 septembre 2023 (Crédit : Jacquelyn Martin/AP)

« La raison principale de notre inquiétude vient du fait qu’il s’en prend à l’ADL, non pas en raison de nos opinions sur l’organisation (nous représentons un large éventail d’opinions, à la fois les opinions personnelles de ceux qui s’opposent fondamentalement à l’ADL et celles de ses fervents partisans), mais en raison de la manière dont il a utilisé l’organisation dans le but très clair de promouvoir une image antisémite du pouvoir juif », peut-on lire dans la lettre ouverte.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.