Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Plus de 3 millions de déplacés et réfugiés par la guerre au Soudan – ONU

"Il s'agit de personnes qui ont été déracinées, qui ont fui pour sauver leur vie, de familles qui ont été séparées et d'enfants qui ne pourront plus aller à l'école," a déploré l'OIM

Un volontaire de la Croix-Rouge aide des réfugiés soudanais qui ont traversé la frontière éthiopienne à Metema, le 5 mai 2023. (Crédit : Amanuel Sileshi / AFP)
Un volontaire de la Croix-Rouge aide des réfugiés soudanais qui ont traversé la frontière éthiopienne à Metema, le 5 mai 2023. (Crédit : Amanuel Sileshi / AFP)

Le conflit qui fait rage depuis près de trois mois au Soudan entre l’armée et les paramilitaires a forcé plus de trois millions de personnes à fuir leur foyer, a indiqué l’ONU mercredi.

Le nombre de personnes ayant fui à l’étranger les combats au Soudan avoisine les 724 000 tandis que celui des déplacés dans le pays dépasse les 2,4 millions, selon le portail de données en ligne de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), une agence de l’ONU.

« Nous avons dépassé le chiffre de trois millions de personnes déplacées en raison du conflit au Soudan », a déclaré à l’AFP une porte-parole de l’OIM, Safa Msehli.

« C’est plus qu’un simple chiffre. Il s’agit de personnes qui ont été déracinées, qui ont fui pour sauver leur vie, de familles qui ont été séparées et d’enfants qui ne pourront plus aller à l’école », a-t-elle ajouté.

L’Egypte et le Tchad sont les pays qui ont reçu le plus grand nombre de personnes fuyant les violences au Soudan.

Le nombre réel de personnes ayant fui le pays est très certainement plus élevé que le chiffre donné par l’OIM, car le nombre d’arrivées en Egypte – près de 256 000 – remonte au 18 juin.

Le conflit oppose depuis le 15 avril l’armée, dirigée par le général Abdel Fattah al-Burhane, aux paramilitaires des Forces de soutien rapide (FSR), du général Mohamed Hamdane Daglo.

Sur cette image tirée d’une vidéo fournie le 21 avril 2023 par les forces armées soudanaises, le général Abdel-Fattah Burhane, commandant des forces armées soudanaises, s’exprime dans un lieu tenu secret. (Crédit : Forces armées soudanaises via AP)

Autrefois alliés, les deux généraux se disputent désormais le pouvoir et semblent déterminés à l’obtenir par les armes.

« Nous ne pouvons tout simplement pas nous détourner du Soudan, une cessation immédiate des hostilités est nécessaire de toute urgence », a souligné mercredi la porte-parole de l’OIM.

Et « nous avons besoin du soutien durable de la communauté internationale pour apporter aide et protection aux personnes touchées par le conflit », a-t-elle insisté.

La guerre a plongé le pays – parmi les plus pauvres du monde – dans le chaos. Mais alors que les besoins humanitaires de la population et des personnes fuyant les violences augmentent, les agences humanitaires se plaignent du manque de générosité de la communauté internationale.

Mardi encore, Pierre Honnorat, responsable du Programme alimentaire mondial (PAM) au Tchad, a expliqué aux journalistes à Genève, par visioconférence, que l’appel de fonds était nettement sous-financé par rapport aux besoins.

« Les gens traversent la frontière en courant, blessés, effrayés, avec leurs enfants dans les bras et avec uniquement les vêtements qu’ils portent sur eux. Ils ont besoin de sécurité et d’aide humanitaire », a-t-il dit.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.