Rechercher

Plus de 600 nouveaux immigrants ukrainiens attendus dimanche en Israël

Plus de 2 000 réfugiés éligibles à la citoyenneté sont arrivés dans le pays jusqu'à présent et des milliers d'autres personnes devraient les rejoindre prochainement

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Photo d'illustration. Des immigrants juifs fuyant la guerre en Ukraine arrivent à l'aéroport Ben Gurion près de Tel Aviv, le 6 mars 2022. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Photo d'illustration. Des immigrants juifs fuyant la guerre en Ukraine arrivent à l'aéroport Ben Gurion près de Tel Aviv, le 6 mars 2022. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Plus de 600 nouveaux immigrants en provenance d’Ukraine débarqueront en Israël dans la journée de dimanche – c’est le plus grand nombre à arriver en un seul jour depuis le début de l’invasion russe, a noté le gouvernement.

L’offensive russe en cours contre l’Ukraine devrait être à l’origine de la plus importante vague d’immigration au sein de l’État juif – ou Alyah – depuis la fin de la Guerre froide, au début des années 1990.

Dimanche matin, 2 007 nouveaux immigrants en Israël étaient arrivés en Ukraine depuis le début de l’invasion russe du pays, qui a débuté le 24 février. Sur l’année 2021, 3 100 personnes seulement étaient parties vers Israël depuis l’Ukraine.

Selon l’Agence juive qui facilite l’immigration en Israël et qui s’est exprimée dimanche matin, plus de 7 500 Ukrainiens sont entrés en contact avec l’organisation concernant une installation en Israël dans un futur immédiat.

Les responsables du gouvernement ont estimé que des dizaines de milliers de personnes allaient immigrer dans ce contexte de conflit, même si les bases de cette évaluation restent indéterminées.

Les 614 immigrants seront repartis en quatre vols. Dimanche en tout début de matinée, 122 personnes sont arrivées au sein de l’État juif depuis la Pologne. 170 autres doivent débarquer d’un avion en provenance de la Moldavie dimanche après-midi. 162 nouveaux immigrants doivent arriver en début de soirée depuis la Pologne, et ils seront suivis de 160 autres dimanche soir qui viendront depuis la Moldavie, selon le ministère de l’Immigration et de l’Intégration.

De nouveaux immigrants ayant fui la guerre en Ukraine arrivent à l’aéroport Ben Gurion, le 9 mars 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

La ministre de l’Immigration et de l’intégration Pnina Tamano-Shata a expliqué que son bureau travaillait dans « une configuration d’urgence », avec des employés présents vingt-quatre heures sur vingt-quatre pour recevoir les centaines d’immigrants qui pénètrent chaque jour sur le territoire.

« Nous sommes conscients des difficultés que doivent affronter les immigrants. Nous nous tenons à leurs côtés et nous sommes à leur disposition quel que soit le problème », a dit Tamano-Shata.

Les immigrants qui arrivent au sein de l’État juif sont temporairement logés dans des hôtels loués par le ministère jusqu’à ce que des solutions à long-terme puissent être mises en place.

Avec l’invasion par la Russie de l’Ukraine, un pays voisin, à la fin du mois de février, l’Agence juive – aux côtés de l’organisation de la Fraternité internationale des Chrétiens et des Juifs – a lancé une opération majeure visant à faciliter l’immigration des réfugiés ukrainiens qui sont éligibles à la citoyenneté israélienne, soit parce qu’ils sont Juifs, soit parce que l’un de leurs grands-parents l’est.

Pendant le week-end, un groupe d’environ 140 Ukrainiens éligibles à l’immigration en Israël a été sauvé de la ville de Sumy par l’Agence juive et par le groupe United Israel Appeal. Les réfugiés ont été transférés hors de la ville, actuellement attaquée par l’armée russe, et ils ont été amenés sur la frontière avec la Moldavie d’où ils seront emmenés en Israël.

Les représentants de l’Agence juive et des responsables d’autres organisations israéliennes et juives ont été envoyés sur les frontières de l’Ukraine pour aider les éventuels futurs immigrants à préparer les papiers nécessaires pour leur départ. Des milliers de réfugiés sont actuellement hébergés dans des chambres d’hôtel ou dans des logements de fortune préparés pour l’occasion en l’attente de leur envol vers l’État juif, a fait savoir l’organisation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...