Plus d’un millier de participants à la Marche des vivants virtuelle
Rechercher

Plus d’un millier de participants à la Marche des vivants virtuelle

La marche virtuelle est menée par le président, les survivants de la Shoah, le maire de Jérusalem, le président de l'Agence juive, le président du KKL et le rabbin Israel Meir Lau

Le président Reuven Rivlin (au centre) et d'autres participent à la cérémonie virtuelle de la Marche des vivants, le 8 avril 2021. (Capture d'écran : YouTube)
Le président Reuven Rivlin (au centre) et d'autres participent à la cérémonie virtuelle de la Marche des vivants, le 8 avril 2021. (Capture d'écran : YouTube)

Plus d’un millier de personnes participent habituellement à la marche sur le terrain de l’ancien camp d’extermination nazi d’Auschwitz en Pologne. Cette année, des participants du monde entier ont été filmés à l’aide d’une technologie 3D innovante, afin qu’ils apparaissent comme marchant sur le chemin traditionnel.

La marche de cette semaine est dédiée aux professionnels de santé qui ont sauvé la vie de Juifs pendant la Shoah – souvent au prix de risques personnels – et établi un lien avec le travail des médecins actifs durant la pandémie actuelle.

Les organisateurs de l’événement affirment que les médecins « ont servi de rayons de lumière pendant la Shoah », ajoutant : « Nous saluons l’engagement sans faille de ces professionnels qui s’oublient eux-mêmes, confrontés qu’ils sont à la crise sanitaire mondiale d’aujourd’hui ».

Les organisateurs ajoutent que parmi ceux qui font partie du cortège figurent des médecins, des infirmières et des ambulanciers paramédicaux, dont le responsable officiel israélien en charge du coronavirus, le professeur Nachman Ash, dont les parents étaient médecins pendant la Shoah; La professeure Idit Matot, directrice du département anesthésie à l’hôpital Ichilov de Tel Aviv; Galia Rahav, cheffe de l’unité des maladies infectieuses et des laboratoires du centre médical de Sheba; Eli Beer, directeur général du Magen David Adom; et Haim Freund, PDG d’Ezer Mizion qui marche avec sa mère, la survivante de la Shoah Tzipora Freund.

M. Rivlin a appelé à utiliser « tous les outils » pour lutter contre le racisme et l’antisémitisme.

L’événement, diffusé en ligne en raison du COVID-19 et dédié aux médecins pendant la Shoah et la pandémie actuelle, a été immédiatement suivi d’une cérémonie commémorative en ligne avec le premier flambeau du souvenir allumé par le président Reuven Rivlin.

« Pendant cette pandémie, nous sommes empêchés de fouler la terre maudite, saturée du sang de six millions des nôtres », a dit Rivlin. « Pourtant, nous avons fait le vœu de ne jamais oublier ni de lâcher prise. La technologie nous permet, à chacun d’entre nous, de participer à la Marche des Vivants sans quitter notre domicile, tout en contribuant à la commémoration de la Shoah et de ses victimes. Nous devons exploiter tous les outils à notre disposition pour lutter contre le racisme, l’antisémitisme, les tentatives de négationnisme. Nous devons continuer à marcher. »

Le président de la Marche internationale des vivants, le Dr Shmuel Rosenman, a déclaré : « Bien que nous ne soyons pas en mesure de poser nos pieds sur la terre où ont eu lieu les atrocités les plus horribles de l’histoire de l’humanité, la Marche ne s’arrête pas. Nous continuerons à transmettre le flambeau de la mémoire et à lutter contre l’antisémitisme et le racisme sous toutes ses formes. Nous ne cesserons jamais de marcher – et nous n’oublierons jamais. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...