Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

Plusieurs roquettes interceptées au-dessus de Jérusalem

Six missiles ont été tirés vers la capitale dont trois ont été interceptés, d'après l'armée israélienne

Des roquettes, tirées par le Hamas depuis la ville de Gaza, vers Jérusalem et Beit Shemesh, le 10 mai 2021. (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)
Des roquettes, tirées par le Hamas depuis la ville de Gaza, vers Jérusalem et Beit Shemesh, le 10 mai 2021. (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)

Plusieurs roquettes ont été interceptées au-dessus de Jérusalem, peu de temps après le déclenchement des sirènes d’alerte, ont constaté des journalistes de l’AFP.

La branche armée du Hamas a revendiqué dans un communiqué les tirs des roquettes vers Jérusalem en réponse à ce qu’il a qualifié « de massacres sionistes de civils ».

Des journalistes de l’AFP ont vu au moins deux roquettes interceptées par le système de défense aérien israélien et entendu trois déflagrations.

Six missiles ont été tirés vers Jérusalem dont trois ont été interceptés, d’après l’armée israélienne, qui a précisé que les sirènes avaient retenti pour la dernière fois à Jérusalem le 30 octobre.

Les services de secours n’ont pas rapporté de victimes.

Selon la police palestinienne en Cisjordanie, un « missile » est tombé dans une zone inhabitée près de l’hôpital Istishari, au nord-ouest de Ramallah, sans faire de victimes et sans que son origine n’ait pu être immédiatement établie.

« On pense qu’il s’agit d’un missile ‘Fronde de David’ car sa portée est plus proche. Il est en cours d’examen pour le confirmer », a déclaré un porte-parole de la police à l’AFP en référence aux missiles intercepteurs israéliens de roquettes palestiniennes.

La guerre a été déclenchée par l’assaut meurtrier du Hamas du 7 octobre, au cours duquel plus d’un millier de terroristes palestiniens ainsi que des civils ont fait irruption en Israël depuis la terre, l’air et la mer, sous le couvert de milliers de roquettes. Ils se sont infiltrés dans plus de 20 communautés à travers le sud du pays, tuant près de 1 200 personnes et capturant plus de 240 otages. Des familles ont été massacrées chez elles devant leurs proches, et au moins 364 personnes ont été assassinées lors d’un festival de musique en plein air.

Plus de 18 700 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé dirigé par les terroristes du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza. Selon les estimations de l’armée israélienne, 5 000 membres du Hamas auraient été tués dans la bande de Gaza, auxquels s’ajoutent plus de 1 000 terroristes tués en Israël lors de l’assaut du 7 octobre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.