Police d’Anvers : L’attaque à la voiture-bélier n’était pas un acte antisémite
Rechercher

Police d’Anvers : L’attaque à la voiture-bélier n’était pas un acte antisémite

Un père et son fils juifs ont failli être écrasés sur le trottoir samedi dernier ; la police déclare que le conducteur était ivre

Un juif orthodoxe et son fils sont visés par une voiture bélier samedi matin à Anvers - Belgique. (Capture d'écran YouTube)
Un juif orthodoxe et son fils sont visés par une voiture bélier samedi matin à Anvers - Belgique. (Capture d'écran YouTube)

Un groupe de surveillance belge sur l’antisémitisme a déclaré que le fait qu’un père et son fils juifs aient failli se faire écraser à Anvers était une attaque raciste, mais la police a déclaré que le suspect était ivre et qu’il avait simplement été accusé de conduite imprudente.

Dans une déclaration lundi, la Ligue belge contre l’antisémitisme (LBCA), a déclaré que ses avocats ont intenté une action pénale contre le conducteur qui, samedi, a manqué de justesse avec sa voiture le père et son fils alors qu’ils marchaient sur le trottoir. En Belgique, les tiers dans certaines infractions présumées peuvent poursuivre des accusés, qui sont alors souvent exposés à des poursuites pénales.

Le père et le fils étaient habillés en tenue hassidique.

« L’acte semble prémédité et la motivation, en l’absence de toute autre explication, devrait être considérée comme antisémite », lit-on dans le communiqué, ajoutant que l’affaire « rappelle immédiatement les attentats terroristes commis à Barcelone, Berlin, Jérusalem, Londres, New York, Nice et Stockholm ».

Le mensuel juif anversois Joods Actueel a rapporté que des témoins ont déclaré que le conducteur était d’origine étrangère. Le dossier ne cite pas le nom de l’homme ni ne fournit de renseignements supplémentaires sur son identité. Il a été retrouvé grâce aux images de la plaque d’immatriculation et a été traduit en justice dimanche.

Contacté par JTA, un porte-parole de la police d’Anvers a refusé de donner des informations supplémentaires sur le suspect.

« Peu de temps après l’incident, le conducteur a été arrêté par des policiers pour sa conduite imprudente », a déclaré le porte-parole. « L’homme a été arrêté pour conduite en état d’ébriété et a été traduit en justice. »

Les caméras de surveillance ont montré une Seat Ibiza noire qui se dirige brusquement, alors qu’elle roulait à vive allure sur Isabellalei, une rue centrale d’Anvers, en direction du père et du fils habillés en tenue hassidique, selon Joods Actueel. On aperçoit la voiture qui traverse une piste cyclable, apparemment en excès de vitesse, puis qui monte sur le trottoir alors que le père et son fils se dirigent dans sa direction, ce qui oblige les deux à se plaquer contre la façade du bâtiment pour se mettre en sécurité.

Ils se précipitent derrière un lampadaire et la voiture s’éloigne à vive allure, quittant le trottoir et revenant sur la route. Le père court après la voiture à mesure qu’elle prend la fuite.

L’incident survenu à Anvers est l’un des nombreux cas récents où des organisations juives et des pouvoirs publics d’Europe occidentale se sont opposés sur le caractère antisémite de certaines agressions, notamment à Amsterdam et Paris.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...