Pologne: La loi interdisant l’abattage rituel abandonnée, une autre sera faite
Rechercher

Pologne: La loi interdisant l’abattage rituel abandonnée, une autre sera faite

La nouvelle proposition, qui sera soumise par le gouvernement de droite, devrait appeler à l'interdiction des exportations de viandes casher et hallal

Illustration : Viande casher abattue en Pologne et portant le symbole du rabbinat de Varsovie (Crédit :  JTA)
Illustration : Viande casher abattue en Pologne et portant le symbole du rabbinat de Varsovie (Crédit : JTA)

JTA — Le gouvernement polonais a abandonné un projet de loi qui aurait interdit la production de viande casher et halal, mais il a juré d’en présenter une nouvelle.

Le ministre de l’Agriculture Grzegorz Puda a annoncé, mercredi, que la législation – qui est déjà passée devant le Parlement – ne serait pas présentée au président pour signature. A la place, un nouveau texte va être rédigé et soumis au Parlement.

C’est le dernier épisode d’une série d’initiatives législatives contradictoires qui ont été prises sur le sujet de l’abattage rituel, et qui illustrent les difficultés du gouvernement de droite à faire appliquer une politique dans laquelle il croit, mais qui peut potentiellement frapper de nombreux agriculteurs qui appartiennent à sa base.

Puda n’a pas expliqué pourquoi cette décision avait été prise mais il a paru suggérer que le texte original n’était pas suffisamment restrictif concernant l’abattage rituel – qui représente une industrie de 1,8 milliard de dollars en Pologne, la majorité des viandes étant destinée à l’exportation.

Le projet de loi, qui comprenait aussi une interdiction de l’élevage des animaux pour la fourrure et qui aurait renforcé le pouvoir des vétérinaires et des inspecteurs chargés du bien-être animal, avait pris en compte les intérêts des fermiers et des entrepreneurs, a dit Puda.

Une commission parlementaire avait initialement exclu l’abattage rituel du projet de loi mais la disposition avait été réintroduite avant son adoption. Le mois dernier, le sénat polonais avait présenté un amendement qui avait reporté la mise en œuvre de l’interdiction à 2025.

Puda a indiqué que le nouveau projet de texte serait « adapté aux lois européennes » qui, a-t-il affirmé, interdisent l’abattage rituel. En réalité, les lois européennes permettent l’abattage des animaux sans étourdissement préalable pour des raisons religieuses, comme l’exigent le judaïsme et l’islam.

La nouvelle législation devrait comprendre une proposition visant à interdire l’abattage rituel pour la production de viandes destinées à l’exportation.

Jan Krzysztof Ardanowski, le prédécesseur de Puda, a déclaré que lui et de nombreux autres avançaient « à l’aveuglette » dans la gestion gouvernementale de cette loi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...