Pologne/Pâques : la foule se déchaîne sur une marionnette de Judas
Rechercher

Pologne/Pâques : la foule se déchaîne sur une marionnette de Judas

Dans une cérémonie du Vendredi saint, les habitants de la petite ville de Pruchnik ont mis en scène le procès du "traître de Jésus"

Un résident de la petite ville de Pruchnik dans le sud-est de la Pologne frappe une marionnette de Judah Iscariot avec un grand nez, des papillotes et un chapeau, le 19 avril 2019. (Copie d'écran : Twitter)
Un résident de la petite ville de Pruchnik dans le sud-est de la Pologne frappe une marionnette de Judah Iscariot avec un grand nez, des papillotes et un chapeau, le 19 avril 2019. (Copie d'écran : Twitter)

Vendredi, les habitants d’une petite ville polonaise ont célébré le Vendredi saint en fabriquant une grande marionnette de Judas Iscariot reprenant les caractéristiques antisémites classiques, avant de la frapper, de la pendre à un arbre puis de la brûler.

Le rituel cherche à symboliser un procès public de Judas, qui selon la tradition chrétienne a trahi Jésus et l’a livré aux Romains, avant sa crucifixion. Le Vendredi saint marque le jour où l’on pense que Jésus a été crucifié.

La cérémonie dans la petite ville de Pruchnik, au sud-est de la Pologne, comportait plusieurs éléments antisémites, a annoncé dimanche le diffuseur public israélien Kan.

La marionnette portait un chapeau noir et des papillotes, afin de la faire ressembler à un Juif ultra-orthodoxe. Elle avait également un grand nez, un cliché utilisé par l’Allemagne nazie et les antisémites à travers le monde pour diaboliser et déshumaniser les Juifs.

Les mots « Judas » et « traitre » étaient inscrits sur le torse de la marionnette.

La marionnette a été exposée sur la place centrale de la ville au matin, et son « procès » a commencé en fin d’après-midi.

Les habitants de la ville ont symboliquement condamné Judas à mort, l’ont pendu à un arbre, avant de le traîner à travers les rues alors que le public – dont beaucoup d’enfants – le frappait avec des bâtons.

La cérémonie s’est terminée quand la marionnette a été brûlée.

La cérémonie a des racines anciennes, et dans certains cas, la marionnette était aussi marquée comme étant juive à l’aide d’une Etoile de David sur son bras.

La Pologne, qui était le foyer de la plus grande communauté juive d’Europe avant l’occupation de l’Allemagne nazie (1939-1945), a vu une forte augmentation des incidents antisémites au cours des dernières années.

Israël et la Pologne ont récemment coonu des tensions diplomatiques suite à l’adoption d’une loi polémique qui interdit de rendre la nation polonaise responsable des crimes nazis. Cette crise a repris en février quand le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré, lors d’une visite dans le pays, que certains Polonais avaient collaboré avec les Allemands durant la Shoah.

Il a déclaré que parler de la complicité d’individus était autorisé malgré la loi. Mais son commentaire, qui a été déformé dans certains médias pour inclure tous les Polonais, a provoqué une crise diplomatique. La situation s’est davantage tendue quand le ministre des Affaires étrangères israéliens, Yisrael Katz, a ensuite affirmé que les Polonais absorbaient « l’antisémitisme du lait de leurs mères ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...