Pologne : Un survivant de la Shoah aide à acheter un lit pour une Juste
Rechercher

Pologne : Un survivant de la Shoah aide à acheter un lit pour une Juste

Krystyna Danko, âgée de 102 ans, avait été adoptée par une famille juive avant la Seconde Guerre mondiale. Elle avait alors sauvé ceux qui étaient devenus les siens des nazis

Krystyna Danko reçoit des fleurs de Jonny Daniels dans son appartement de Varsovie, en Pologne, pour son 102e anniversaire, le 9 juillet 2019 (Crédit : From the Depths via JTA)
Krystyna Danko reçoit des fleurs de Jonny Daniels dans son appartement de Varsovie, en Pologne, pour son 102e anniversaire, le 9 juillet 2019 (Crédit : From the Depths via JTA)

JTA — Un survivant de la Shoah vivant en Israël a offert de l’argent pour permettre l’achat d’un lit médical dont le prix s’élevait à 1 200 dollars à une femme non-juive de 102 ans originaire de Varsovie, qui avait risqué sa vie pour sauver une famille juive du génocide.

Krystyna Danko, qui est dorénavant sourde et aveugle, fait partie des sauveteuses les plus âgées encore en vie.

Joe Erlichster, 75 ans, lui-même survivant, a expliqué vendredi que « ça fait partie de notre devoir, en tant que Juifs, de reconnaître ce qu’ont fait les âmes courageuses en Pologne et ailleurs, » au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Avant la guerre, Danko, orpheline, avait été prise en charge par la famille Kokoszko, une famille juive, à Otwock, près de Varsovie. Pendant les années du conflit, Danko avait, presque seule, assuré la survie de la famille, selon son dossier.

Danko, en 1998, avait été reconnue comme Juste parmi les Nations par Yad Vashem, l’autorité israélienne de commémoration de la Shoah. De manière inhabituelle, le site de Yad Vashem qualifie les efforts qu’elle avait livrés comme étant « incroyables ».

Jonny Daniels, fondateur du groupe de commémoration From the Depths, s’était entretenu avec la famille de Danko au début de la semaine, qui lui avait dit qu’elle avait besoin d’un lit qu’elle n’avait pas les moyens de payer.

Daniels avait alors lancé une campagne de collecte de fonds dont Erlichster a pris connaissance. Il a décidé de faire un don en mémoire de la famille Kulinski, cette famille non-juive qui avait sauvé la sienne à Otwock. Parmi les autres donateurs, Greg Rodin, originaire du Canada.

Le lit est arrivé à l’appartement de Danko dans la journée de jeudi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...