Pologne: Une firme abandonne la chaussette « Adolf » après une plainte d’Auschwitz
Rechercher

Pologne: Une firme abandonne la chaussette « Adolf » après une plainte d’Auschwitz

La nouvelle chaussette de l'entreprise Nanushki montrait un "homme d'affaires" aux cheveux noirs et à la moustache en brosse qui a depuis été renommée "Patrick"

La chaussette de l'entreprise polonaise "Patrick", qui s'appelait "Adolf" la semaine dernière encore (Crédit :  site internet Nanushki )
La chaussette de l'entreprise polonaise "Patrick", qui s'appelait "Adolf" la semaine dernière encore (Crédit : site internet Nanushki )

Une entreprise polonaise de fabrication de chaussettes a modifié le nom de l’un de ses produits après une plainte déposée par le musée d’Auschwitz.

L’une des toutes nouvelles chaussettes fabriquées par l’entreprise Nanushki était ornée de l’effigie d’un « homme d’affaires » aux cheveux noirs et à la moustache en brosse qui avait été nommée « Adolf ».

A la fin de la semaine dernière, son nom a été changé et est devenu « Patrick », a fait savoir le Jerusalem Post.

La description de la chaussette ainsi renommée évoque « un courtier, un financier, un homme d’affaires et un philanthrope. Il achète, il construit, et il influence. Toujours du côté positif, parce que dans la vie, il n’y a pas de place pour les voitures gratuites et les investissements ratés ».

« Il n’aime absolument pas parler de son passé même si dans les profondeurs dans son âme cotonneuse, il regrette une époque où tout était plus simple et il n’abandonnerait jamais sa place dans le classement des cent chaussettes les plus riches ».

L’entreprise a déclaré au Jerusalem Post que le produit voulait illustrer « un personnage satirique et ironique » mais qu’elle a changé son nom après avoir été contactée par le musée d’Auschwitz, soucieuse de n’offenser personne.

D’autres chaussettes incluent « Harry l’affamé », qui montre un garçon rondelet qui mange des cookies et des bonbons ; Albert, qui ressemble à Albert Einstein d’un côté et à une longue équation de l’autre ; et Miguel, qui affiche un Mexicain à la peau mate d’un côté et un cactus de l’autre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...