Pompeo conclut à Oman sa tournée au Moyen-Orient
Rechercher

Pompeo conclut à Oman sa tournée au Moyen-Orient

Le secrétaire d'État américain doit visiter Mascate lors d'une tournée visant à consolider l'accord de normalisation entre Israël et les Émirats arabes unis

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo, à gauche, rencontre le sultan d'Oman Haitham bin Tarik Al Said, au palais al-Alam à Mascate, la capitale omanaise, le 21 février 2020. (Andrew Caballero-Reynolds/Pool via AP)
Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo, à gauche, rencontre le sultan d'Oman Haitham bin Tarik Al Said, au palais al-Alam à Mascate, la capitale omanaise, le 21 février 2020. (Andrew Caballero-Reynolds/Pool via AP)

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a conclu sa tournée au Moyen-Orient et en Afrique avec une visite à Oman, a annoncé le Département d’État mercredi.

« Il terminera son voyage à Oman, où il rencontrera le sultan Haitham bin Tarik Al Said dans l’objectif de promouvoir l’unité du Conseil de coopération du Golfe et de profiter de l’élan historique pour favoriser la paix et la prospérité régionales », avait déclaré le Département d’État dans un communiqué.

« J’ai rencontré aujourd’hui le sultan Haitham ben Tarek pour discuter de l’importance de construire la paix, la stabilité et la prospérité dans la région par le biais d’un Conseil de coopération du Golfe uni », a tweeté M. Pompeo en référence au groupement des monarchies arabes du Golfe, appelé CCG, déchiré par une crise interne.

« Nous sommes reconnaissants pour la solidité de notre partenariat en matière de sécurité et de nos liens économiques », a ajouté le chef de la diplomatie américaine, le premier haut responsable occidental à rencontrer le nouveau sultan d’Oman.

Le sultan Haitham a succédé au sultan Qabous, décédé en janvier après avoir dirigé Oman pendant une cinquantaine d’années.

Rendant compte de l’entretien, l’agence officielle omanaise ONA a indiqué qu’elle avait porté sur « différents aspects de la coopération entre les deux pays aux liens solides et sur des questions d’intérêt commun », sans évoquer la question des relations avec Israël.

Oman, qui entretient de vieux contacts avec l’Etat hébreu, s’est félicité de l’accord portant sur la normalisation entre Israël et les Emirats arabes unis négocié par les Etats-Unis, annoncé le 13 août, tout en réaffirmant son soutien aux Palestiniens.

Pompeo s’est rendu en Israël, au Soudan, à Bahreïn et aux Émirats arabes unis dans le cadre d’une tournée qui, selon Washington, vise à renforcer l’accord de normalisation conclu ce mois-ci entre Israël et les Émirats arabes unis, sous l’égide des États-Unis.

Oman fait partie d’une poignée d’États du Moyen-Orient, dont le Bahreïn, le Maroc et l’Arabie saoudite, qu’Israël et les États-Unis espèrent voir imiter les Émirats arabes unis et nouer des liens diplomatiques avec l’État juif.

Oman est un interlocuteur clé entre l’Occident et l’Iran, ainsi que les rebelles houthis du Yémen, ayant aidé à libérer des prisonniers dans le passé.

Oman a exprimé son soutien à l’accord de normalisation entre Israël et les EAU au lendemain de son annonce le 13 août.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est rendu à Oman en 2018, le premier voyage d’un dirigeant israélien depuis plus de deux décennies, dans ce qui a été considéré comme un signe de réchauffement des liens entre l’État juif et le monde arabe sunnite.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...