Pompeo en Israël avant les élections mais réfute toute volonté d’ingérence
Rechercher

Pompeo en Israël avant les élections mais réfute toute volonté d’ingérence

Le chef de la diplomatie américaine se rendra également au Liban et au Koweït

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo lors d'une conférence de presse avec le ministre polonais des Affaires étrangères au palais Lazienki, lors de sa visite à Varsovie, Pologne, le mardi 12 février 2019. (AP Photo/Czarek Sokolowski).
Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo lors d'une conférence de presse avec le ministre polonais des Affaires étrangères au palais Lazienki, lors de sa visite à Varsovie, Pologne, le mardi 12 février 2019. (AP Photo/Czarek Sokolowski).

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo se rendra prochainement en Israël, avant les élections du 9 avril, mais sans s’ingérer dans le débat politique israélien, a déclaré mardi le département d’Etat américain.

Mike Pompeo a évoqué lundi, lors d’un échange avec des lycéens dans l’Etat américain de l’Iowa, un prochain voyage au Liban, en Israël et au Koweït. Il a dit qu’il se rendrait sur place « la semaine prochaine », mais le département d’Etat a précisé mardi que la tournée interviendrait en fait un peu plus tard, sans plus de précision.

Ce sera en tout cas avant les législatives israéliennes. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, très proche de l’administration américaine de Donald Trump, est menacé d’inculpation pour corruption.

Le voyage de Mike Pompeo est-il donc un message de soutien à Benjamin Netanyahu ? « Il n’y a aucun message. Israël est un allié, nous n’allons pas nous ingérer dans la politique intérieure d’un autre pays », a assuré le porte-parole de la diplomatie américaine Robert Palladino.

Il a expliqué que le programme détaillé du voyage serait annoncé bientôt.

S’agissant du Koweït, c’est en fait un rattrapage : le secrétaire d’Etat devait s’y rendre en janvier au terme d’une tournée de huit jours au Moyen-Orient pour y participer à un « dialogue stratégique » américano-koweïtien, mais il avait dû écourter son déplacement pour des raisons familiales, promettant d’y retourner rapidement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...