Positifs au COVID-19, 65 des 114 passagers Habad d’un vol El Al en quarantaine
Rechercher

Positifs au COVID-19, 65 des 114 passagers Habad d’un vol El Al en quarantaine

Le groupe a été placé en isolement à l'hôtel Dan Panorama à son arrivée de Brooklyn la semaine dernière ; les 200 autres passagers vont être informés et devront s'isoler

L'hôtel Dan Panorama à Tel-Aviv transformé en centre d'hébergement pour isoler les patients atteints de symptômes légers du Covid-19, le 17 mars 2020 (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
L'hôtel Dan Panorama à Tel-Aviv transformé en centre d'hébergement pour isoler les patients atteints de symptômes légers du Covid-19, le 17 mars 2020 (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

Au moins 65 membres d’un groupe de 114 fidèles de la mouvance Habad, placés en quarantaine à l’hôtel Dan de Jérusalem à leur arrivée de New York la semaine dernière, ont été testés positifs au Covid-19, ont indiqué les autorités dimanche soir.

Le ministère de la Défense a mis à jour ses chiffres après avoir fait état de 15 patients infectés. Le Commandement de la Défense passive gère l’hôtel, afin de soulager les hôpitaux face à l’afflux de patients atteints du Covid-19.

Les passagers infectés, arrivés en Israël la semaine dernière sur un vol El Al en provenance de New York, ont été mis en quarantaine dès leur arrivée en Israël, car on craignait qu’ils aient été exposés au virus avant d’embarquer.

Le ministère de la Santé a informé El Al et des efforts sont actuellement déployés pour contacter les quelque 200 autres passagers et membres d’équipage qui se trouvaient dans l’avion afin qu’ils puissent se mettre en quarantaine.

L’embarquement des passagers dans l’avion mercredi dernier a été temporairement interrompu par crainte que certains d’entre eux ne soient porteurs du virus. Les passagers doivent signer une déclaration attestant qu’ils n’ont pas été au contact d’une autre personne atteinte de la maladie, ou qu’ils présentent eux-mêmes des symptômes tels que de la fièvre ou des difficultés respiratoires.

Ils ont également été informés que le fait de mentir sur ce document constituerait une infraction pénale.

Les préoccupations concernaient apparemment les passagers Habad en raison d’une propagation de la maladie dans le quartier new-yorkais de Crown Heights, où leur mouvement est basé.

Les passagers Habad ont été informés à l’aéroport Ben Gurion qu’en raison de leur arrivée depuis un foyer de l’épidémie, ils ne seraient pas autorisés à s’isoler à leur domicile et seraient considérés comme porteurs jusqu’à preuve du contraire. Israël a ordonné à tous ceux qui arrivent de l’étranger de se mettre en quarantaine pendant 14 jours.

Les fidèles du mouvement Chabad dansent le 14 mars 2020, quelques jours avant la fermeture du 770 Eastern Parkway à cause du coronavirus. (Capture d’écran Youtube)

Le vol en provenance de New York a décollé le lendemain de la fermeture du siège de Habad au 770 Eastern Parkway à Crown Heights, en raison d’une épidémie de l’agent pathogène dans le quartier ultra-orthodoxe.

Le bâtiment, connu par les adeptes du mouvement juif hassidique sous le nom de 770, n’avait jamais été fermé auparavant, selon Chabad.info, le site web du mouvement qui a confirmé la fermeture.

Cette fermeture a fait suite à des jours d’incertitude autour de la façon dont le quartier abordait la pandémie de Covid-19. Si certaines synagogues du monde entier ont annulé les festivités de Pourim et les offices de Shabbat, le 77 et les quartiers voisins ont maintenu toute leur effervescence.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...