Pour 2,3 millions d’enfants israéliens, c’est la rentrée
Rechercher

Pour 2,3 millions d’enfants israéliens, c’est la rentrée

Pour le ministre de l'Education, ce début d'année devrait être le plus "harmonieux" de tout son mandat ; 80 000 enfants devraient rester chez eux à cause de la grève des garderies

Photo d'illustration. Des élèves du cours préparatoire lors de leur première journée d'école (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Photo d'illustration. Des élèves du cours préparatoire lors de leur première journée d'école (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Ce sont environ 2 310 000 enfants et 194 000 enseignants qui ont repris le chemin de l’école dimanche matin en cette nouvelle journée de rentrée des classes en Israël.

Sur plus de 2,3 millions d’élèves, 167 000 sont des élèves du cours préparatoire arrivant pour la toute première fois à l’école élémentaire, selon les chiffres du ministère de l’Education. 131 000 élèves pour leur part entament leur dernière année de lycée.

Le ministère de l’Education a dit que la thématique de cette année scolaire serait la double sauvegarde de « l’unité » et du « caractère unique » de la société israélienne.

« Le système d’éducation de l’Etat accueille tous les élèves israéliens. Je suis le ministre de l’Education de 2,3 millions d’élèves de toutes origines : Juifs, Arabes, Druzes, Circassiens, religieux, laïques, ultra-orthodoxes – ce sont tous mes enfants », a commenté le ministre de l’Education Naftali Bennett du parti HaBayit HaYehudi dans un communiqué.

Le ministre de l’Education Naftali Bennett au siège du ministère pour le début de l’année scolaire à Tel Aviv, le 1er septembre 2018 (Crédit :Flash90)

Il a expliqué que la thématique, cette année, a été choisie au vu de la « polarisation croissante » au sein de la société israélienne qui, a-t-il dit, peut trouver une solution à travers l’éducation. Il n’a pas mentionné ce qui, selon lui, serait à l’origine de cette polarisation.

Prenant la parole samedi soir au siège du ministère, Bennett a expliqué qu’il s’attendait à ce que ce début d’année scolaire soit le plus « harmonieux » depuis qu’il est devenu ministre de l’Education en 2015.

Pourtant, ce sont 80 000 enfants environ qui devraient rester chez eux et manquer le premier jour d’école en raison d’une grève des personnels dans les garderies publiques pour des revendications salariales.

Le ministère des Finances a indiqué qu’il tenterait d’obtenir une injonction pour empêcher cette grève.

Un certain nombre de grèves plus localisées devraient également avoir lieu dans un certain nombre d’écoles dimanche, causées par divers problèmes, selon le site d’information Ynet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...